Credit: Stan Szeto-USA TODAY Sports

Le Kraken ouvre les discussions avec son meilleur joueur

PARTAGER

Matty Beniers, certes le meilleur effectif à court, moyen et long terme du Kraken de Seattle, vient de couronner son contrat d’entrée au sein de la Ligue nationale de hockey. Les négociations sont donc ouvertes afin d’éviter une séance d’arbitrage entre les deux groupes.

Après une seconde campagne de 57 points, dont 24 buts, en 80 rencontres, il a connu une diminution de régime lors du calendrier 2023-24. Sa carte de pointage présentait 37 points et 15 buts seulement en 77 parties. Ça ne devrait toutefois pas être une prise contre lui, car on ne doit pas omettre que Beniers n’a que 21 ans.

Précisons également que tout comme le Kraken, le numéro 10 a rencontré toute sorte d’embuches, ce qui fait partie de l’apprentissage d’un jeune joueur, qui se mettait beaucoup de pression afin de répéter ses exploits réalisés au préalable.

Cela dit, selon les informations dénichées par David Pagnotta, le tout est embryonnaire, mais il n’en demeure pas moins que la situation est positive.

«Les négociations contractuelles entre le Kraken et le camp de Matty Beniers sont en cours, même si elles n’en sont qu’à leurs débuts. Les négociations devraient reprendre la semaine prochaine, après le combiné, m’a-t-on dit. Il sort de son ELC, toutes les options (à long terme ou à court terme) sont sur la table!» – Pagnotta

Si l’on se fie à une certaine logique, Beniers devrait parapher un accord pont avant qu’on lui donne LE gros contrat qui lui permettra d’assurer son avenir. À mon avis, il empochera un contrat de trois ans, variant entre 15 et 18 millions de dollars au total.

Une autre donnée notable: Beniers joue le rôle de pilier et de pivot principal d’un club d’expansion, ce qui ajoute une pression supplémentaire à un jeunot de 21 ans. Chez les attaquants, après le départ d’Alexander Wennberg vers les Rangers, il était le pion le plus utilisé, ce qui prouve son envergure.

Puis, en concluant, Beniers s’est permis le trophée Calder, remis à la recrue de l’année, à la suite de son excellente campagne 2022-23. Ça aussi ça vaut quelque chose!

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

AUTRES

NOUVELLES