© Stephen R. Sylvanie-USA TODAY Sports

Le Kraken s’entend avec son premier choix

PARTAGER

Berkly Catton, le premier choix du Kraken de Seattle lors du dernier encan amateur de la LNH, vient tout juste de décrocher son pacte d’entrée de trois ans avec le club. Il devient ainsi le premier joueur du top-10 du dernier encan à parapher un pacte dans la LNH.

Il a d’ailleurs signé cedit contrat directement sur la glace:

Catton fut le 8e joueur sélectionné lors du repêchage 2024, coiffant ainsi Zayne Parekh, Anton Silayev, Sam Dickinson et Zeev Buium, qui ont été recrutés respectivement 9e, 10e, 11e et 12e. Selon plusieurs spécialistes, Catton se devait de sortir environ au rang du Kraken, ce qui démontre que les recruteurs du club ont bien exécuté leurs devoirs.

Avec l’effectif de la franchise basée à Seattle, il ne faudrait pas se surprendre d’apercevoir Catton dans un maillot du Kraken lorsque le prochain calendrier s’amorcera. Il pourrait sans aucun doute jouer neuf rencontres pour ensuite retourner rejoindre son club junior, les Chiefs de Spokane, avec qui il a récolté un monstrueux total de 116 points, dont 54 buts, en 68 duels.

Oui, il ne mesure que 5 pieds 10, mais il possède une vitesse et des aptitudes de premier plan, faisant de lui l’un des joueurs détenant le plus de talent brut au sein de cette cuvée 2024.

Voici d’ailleurs un portrait de Catton, dressé par l’équipe de TSLH:

Berkly Catton a du talent qui lui déborde par les oreilles. C’est probablement LA certitude entourant son profil. Le reste c’est un peu flou à mes yeux. J’aime penser qu’il contribuera offensivement sur un premier ou deuxième trio dans la NHL parce qu’il a le talent pour le faire. Toutefois, l’aspect du gabarit vient malheureusement peser dans la balance. Et ça va au-delà de dire qu’il est tout simplement petit. En fait, Berkly Catton essaie tant bien que mal d’attaquer les défenseurs de front avec la rondelle, forçant le corps à corps. Il jongle bien dans le «triangle» des défenseurs, mais il n’a pas la puissance pour prendre le dessus. Dans le junior, ses entrées de zone en transport de rondelle avortaient souvent dans plusieurs de mes visionnements pour cette raison. Cela dit, on doit avouer qu’il devait porter tous les chapeaux, partir la sortie de zone, transporter la rondelle et créer le jeu vers le filet. Berkly Catton avait d’énormes responsabilités dans son équipe et a endossé le tout d’une belle façon. C’est un excellent patineur fluide qui coupe très bien ses trajectoires en ajustant sa vitesse. Il devra toutefois bouger plus les pieds en entrée de zone. Il possède un tir vif trompant la vigilance de bien des gardiens. Ses attaques sont variées et il sait vendre son tir pour finalement passer d’une superbe façon à son coéquipier. Grâce à son talent en contrôle de rondelle, Catton peut parfaitement créer de l’espace à ses coéquipiers. C’est un joueur très intelligent qui cible bien les occasions de tirer ou passer. Quelques fois dans la saison, je trouvais qu’il ne se démarquait que lorsque le jeu offensif était installé. Est-ce que le gabarit sera un handicap pour le hockey professionnel ? Il chutera au repêchage pour cela, mais j’ai dû respecter le talent pour le conserver haut dans la liste. L’écart entre son plancher et son plafond est large, mais ledit plafond est assez haut. – Mathieu Paradis

Pour observer son talent en image, voici quelques faits saillants:

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

AUTRES

NOUVELLES