Getty images

Le malheur de Caufield, le « bonheur » de Hughes?

Véritable bombe ce matin, alors que le Canadien a annoncé que la saison de Cole Caufield était terminée, en raison d’une blessure à l’épaule droite qui nécessite une chirurgie.

De ce qu’on comprend des propos de ses coéquipiers et de l’entraîneur-chef Martin St-Louis, Caufield traînait sa blessure depuis un certain temps.

Il avait probablement le choix entre continuer à jouer cette saison (36 matchs) et passer sous le bistouri ensuite, ce qui lui aurait fait rater le prochain camp d’entraînement.

Ou mettre un X sur sa saison et se faire opérer tout de suite, question d’être prêt pour le camp.

Caufield et les médecins de l’équipe ont choisi de privilégier le futur à une saison qui va assurément se conclure par une autre exclusion des séries. Logique.

Un plus « petit » contrat?

Pour Caufield, cette blessure pourrait lui coûter cher, au sens propre. Car s’il avait bel et bien terminé la saison avec 45 ou 50 buts (il était en route pour 46), cela aurait donné des arguments de poids à son agent, Pat Brisson, dans ses négocations de contrat avec Kent Hughes. On rappelle que Caufield sera joueur autonome avec compensation, le 1er juillet.

Là, sa saison de 45-50 buts devient soudainement une « hypothèse », et non un fait, ce qui pourrait permettre à Hughes de soutirer plusieurs milliers de dollars à son entente.

Les spéculations vont dans tous les sens. Caufield vaut-il 7,875 M$ comme son ami, fidèle passeur et capitaine, Nick Suzuki? Ou vaut-il 8-9-10-11-12 millions comme les meilleurs buteurs du circuit que sont les McDavid, Matthews, Ovechkin, Stamkos, Kaprizov et compagnie?

Seul Kent Hughes et Pat Brisson le savent.

Un choix Top 5 ou Top 3?

En plus de probablement lui valoir de sauver un peu de cash, l’absence de Caufield devrait permettre à Hughes de bénéficier d’un plus haut choix au prochain repêchage.

Présentement, le Canadien est 26e au classement général avec un rendement de ,446. La perte de Caufield — et probablement de Juraj Slafkovsky — pour le reste de la saison devrait coûter quelques points au CH.

Surtout que Jonathan Drouin, Sean Monahan, Joel Armia, Jake Evans, Brendan Gallagher, Kaiden Guhle et Jake Allen sont eux aussi présentement blessés et que, pour la plupart d’entre eux, ils ne seront pas de retour avant plusieurs semaines.

La perte de Caufield pourrait donc « garantir » au Canadien un choix dans le Top 5, voire dans le Top 3 du prochain repêchage.

Caufield vise donc dans le mille quand il tire au but… et il vise aussi dans le mille en choisissant de se faire opérer pour son bien et celui du club, à long terme.

PARTAGER :

Facebook
Twitter

AUTRES ARTICLES

Bruce Boudreau reçoit un beau cadeau

Congédié par les Canucks de Vancouver le 22 janvier dernier, Bruce Boudreau n’a pas été oublié en Colombie-Britannique. Le congédiement de l’entraîneur-chef a été extrêmement

Alex Belzile est récompensé

L’attaquant du Rocket de Laval et du Canadien de Montréal, Alex Belzile, a été récompensé dans la Ligue américaine de hockey (LAH), mercredi. Il participera