Credit: David Kirouac-USA TODAY Sports

Le nom de Joel Armia refait surface

PARTAGER

Que faire avec Joel Armia? Voilà une question qui vient avec une tonne de réponses. Le nom d’Armia a d’ailleurs refait surface récemment à travers un billet que l’on retrouve sur le TVASports.com.

On peut cracher avec vivacité sur Armia, mais comment écarter de l’équation que celui-ci a fait preuve de beaucoup de caractère en 2023-24? N’oubliez pas que l’ailier de taille imposante s’est retrouvé à Laval afin de jouer huit rencontres avec le Rocket, ce qui était une première depuis 2015-16 pour lui.

Chez le Rocket, on a grandement apprécié le professionnalisme et le leadership d’Armia, qui a accepté cette conséquence à la suite de ses prestances peu inspirantes avec le Tricolore. L’organisation souhaitait fouetter le vétéran de 31 ans et ce stratège est devenu une source d’énergie pour Army.

Cela dit, même si ses prouesses de la deuxième moitié de saison ont été colossales, il a tout de même inscrit 17 buts en 66 matchs avec un début de campagne catastrophique, sa place au sein du club est compromise. Si Kent Hughes ajoute un ou deux éléments importants, Armia se retrouvera dans un rôle de 13e attaquant. N’oublions pas que Kirby Dach reviendra pivoter un trio l’automne prochain.

Avec Alex Newhook et Brendan Gallagher, ils ont formé une unité très captivante, avouons-le, mais les combinaisons risquent de changer en vue du prochain calendrier. À partir de là, la solution la plus probable demeure de l’échanger, lui qui écoulera la dernière année d’un pacte de quatre ans et 3.4 millions $.

Ce ne sera pas une besogne facile puisque la réputation «d’énigmatique» d’Armia a fait le tour de la LNH depuis fort longtemps. Mais Hughes demeure un magicien hors pair. Par contre, une fois près de la date limite et en retenant une partie de son salaire, ça pourrait devenir un scénario très probable.

Ne soyez donc pas surpris si le numéro 40 se retrouve parmi les 23 joueurs du Tricolore l’automne prochain. Le statu quo pourrait être tenu jusqu’à la date limite des transactions… à moins que Hughes décide de racheter la dernière année de son contrat, ce qui figure certes parmi les options.

De votre côté, que faites-vous avec Joel Armia?

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

AUTRES

NOUVELLES