(crédit photo: Eric Bolte)

Le Shérif est ressuscité!

PARTAGER

Enfin! Vous n’avez pas idée comment ça me fait plaisir de voir Arber Xhekaj avoir du succès à nouveau et qu’on ne parle pas juste de son mauvais début de saison, son séjour à Laval ou ses mauvaises punitions.

J’en ai parlé récemment dans une chronique à quel point ça me faisait suer de voir que la vibe autour de lui était devenu négative. Mais là, on passe à autre chose.

Oui il y a eu les deux buts lors des deux derniers matchs, mais j’espère que vous avez remarqué que face aux Sabres, sa seule présence en a calmé quelques-uns, dont Jordan Greenway, un gros garçon de 6 pieds 6 pouces et 230 livres.

Je vous le dis, si Xhekaj n’est pas là contre Buffalo, le patron sur la glace aurait été Greenway et ça aurait fait beaucoup plus mal pour les joueurs du CH. Quand ça brassait, Xhekaj est allé dire à tout le monde : « Je m’en fou de votre grosseur, ce n’est pas vrai que vous allez venir brasser mes chums icitte! ». Ça change tout!

Avant les fêtes, lors du match à Buffalo, Eric Robinson avait assommé Justin Barron. Où était Xhekaj? À Laval. Je ne dis pas que ça ne serait pas arrivé, mais je pense que les chances sont bonnes que Robinson aurait été moins fanfaron pendant le match.

Et je ne sais pas si vous avez remarqué, mais après son but, une des caméras est allée sur Martin St-Louis et je trouve que son sourire valait 1000 piastres.

Punition n’égale pas indiscipline

Un des sujets de discussion après la rencontre de mercredi, c’était les trois punitions à Juraj Slafkovsky. Tiens tiens, un jeune joueur qui prend des punitions 😉

Ça démontre encore une fois que ça fait partie de l’ajustement pour les jeunes joueurs. Comme tout le monde, ça m’agace, surtout en fin de match. Mais j’aime bien mieux voir un Slaf ou un Xhekaj impliqué, qui ne craint pas d’aller dans le trafic et qui crée des choses. Ils vont apprendre à tracer leur ligne, mais c’est positif.

Dans une saison perdante, ces jeunes-là prennent quand même la décision de travailler fort et tout donner pour s’améliorer et apprendre. Je n’aime pas les punitions stupides, mais j’adore ce que ça démontre. Alors les gars, on « slack » sur les boissons énergétiques, mais on continue!

On veut du Roy

Joshua Roy a joué un excellent match. Au-delà de ses deux passes, il a bien travaillé, il donne le deuxième effort, possède une bonne vision de jeu et il est en train de surpasser quelques vétérans dans la hiérarchie. Le voir sur l’avantage numérique en fin de match a été une belle marque de confiance et une belle récompense de St-Louis

Je ne vais pas partir en peur avec Roy, mais on a vu sa progression avec Équipe Canada, à Laval et là à Montréal. Je pense qu’il y a quelques vétérans qui devraient sérieusement regarder dans le rétroviseur.

Le coach devrait peut-être prendre quelques vétérans et leur dire doucement : « regarde, ce n’est rien contre toi, mais là je dois faire quelques expériences alors des jeunes comme Joshua vont peut-être avoir plus de responsabilités. Mais ce n’est rien contre toi là! ». C’étaient là des conseils de psychologie 101 gratuits!

Je peux même dire à quels joueurs je dirais ça… mais ça serait lors d’une consultation qui n’est pas gratuite 😉

Cet article a été rédigé en collaboration avec Marc-André Perreault

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

AUTRES

NOUVELLES