Kirill Kaprizov (Nick Wosika-USA TODAY Sports)

Le Wild a reçu l’électrochoc souhaité

PARTAGER

Le Wild du Minnesota a connu un début de saison pénible, ce qui ne l’a pas empêché de dominer le Canadien 5-2, le 17 octobre dernier, au Centre Bell.

Le Tricolore tentera de savourer sa revanche ce soir, au XCel Energy Center, où il n’a pas gagné depuis le 20 mars 2011, une léthargie de neuf matchs.

Or le Wild du 17 octobre n’a rien à voir avec celui du 21 décembre. Depuis le congédiement de l’entraîneur-chef Dean Evason (5-10-4), le Wild présente une fiche de 8-3-0 avec John Hynes.

Kirill Kaprizov a trois buts à ses deux derniers matchs et le Wild espère qu’il va recommencer à produire comme il en est capable. Auteur de 108 points en 81 matchs il y a deux ans et de 75 en 67 rencontres, l’an dernier, celui qui a marqué 40 buts à deux reprises n’a que 27 points en 30 rencontres. S’il continue ainsi, il va finir la saison avec 27 buts et 74 points. Ce n’est pas assez.

Kaprizov n’est toutefois pas la seule déception au Minnesota. Marcus Johansson n’a que 2 buts en 30 matchs, Ryan Hartman n’a que 15 points en 27 rencontres et Frédérick Gaudreau, seulement 5 en 20 apparitions.

Et que dire deux gardiens de but? Filip Gustavsson — qui affrontera le CH — et Marc-André Fleury étaient censés former l’un des bons duos de la LNH. Ils donnent plutôt en moyenne 3,20 buts par match et peinent à arrêter 90% dirigées vers eux.

Ils sont capables de mieux, tout comme le Wild, qui a raté les séries une seule fois depuis 2013 (2019). L’arrivée de John Hynes a toutefois eu l’électrochoc souhaité. Aux joueurs, maintenant, de maintenir la cadence.

Meilleurs marqueurs du Wild (hockey-reference.com)

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

AUTRES

NOUVELLES