NOS PODCASTS : GAME OVER (LUNDIS 20H30) L’ULTIME PODCAST (MARDIS 19H) SNACK (MARDIS 21H) LA POCHE BLEUE (MERCREDIS 20H) CHILLER CHEZ BOULAY (JEUDIS 10H) SORTEZ, GOLFEZ (JEUDIS 18H) LA POCHE BLEUE BLANC ROUGE (APRÈS-MATCHES CANADIENS) PAS D’TEMPS À PERDRE (DIMANCHE 18H)

Jack Eichel et Jonathan Marchessault (Stephen R. Sylvanie-USA TODAY Sports)

Lendemain de veille en vue à Vegas?

Dans le film Lendemain de veille, trois chums perdent leur ami-futur-marié après une soirée bien arrosée à Las Vegas.

Des soirées bien arrosées, les joueurs des Golden Knights en ont vécues plusieurs au cours de l’été, après avoir remporté le coupe Stanley le 13 juin dernier.

Et, eux aussi, ils ont perdu un chum en cours de route: Reilly Smith. Mais pas sur le toit d’un immeuble, Smith a plutôt été échangé aux Penguins de Pittsburgh.

Ce statu presque quo laisse croire à Nicolas Roy que son équipe peut viser le doublé en 2024.

« Je pense que oui. Reilly jouait beaucoup de minutes pour nous, mais tu regardes le reste de notre noyau, ce sont tous les mêmes joueurs, souligne-t-il. On commence la saison avec des joueurs qui ont gagné la coupe Stanley et qui sont allés loin en séries. Il va falloir faire attention aux blessures, mais on croit en nos chances encore cette année. »

Smith vs Barbashev

Le directeur général Kelly McCrimmon a acquis Ivan Barbashev, des Blues de St. Louis, à la date limite des transactions, le printemps dernier. Le Russe a été tellement bon en séries, avec 18 points en 22 matchs et du jeu robuste, que McCrimmon a décidé de retenir ses services via un contrat de 5 ans et 25 M$.

Mais pour garder Barbashev, McCrimmon a dû expédier Smith, et ses 10 M$ restants sur 2 ans, à Pittsburgh.

Peut-on ainsi dire que McCrimmon a remplacé Smith par Barbashev? « Oui, on pourrait dire ça, mais ce sont deux types de joueurs différents, analyse Roy. Reilly joue sur 200 pieds, il est vraiment bon défensivement et il joue beaucoup de minutes en désavantage numérique. Barby, c’est plus un gars offensif, qui nous amène une autre dimension au niveau robustesse et être dur à jouer contre. »

Le retour d’Adin Hill

McCrimmon n’a eu d’autre choix aussi que de récompenser Adin Hill, après que le gardien de 27 ans ait présenté une fiche de 11-5, une moyenne de 2,17 et une efficacité de ,932 en séries.

Pas mal pour un gars qui avait joué seulement 27 matchs en saison régulière — un sommet personnel — tantôt coincé derrière Logan Thompson ou Jonathan Quick ou même Laurent Brossoit.

Cette récompense s’est traduite en un contrat de 2 ans et 9,8 M$! Malgré son salaire, Hill pourrait seconder Logan Thompson cette saison.

« Je suis vraiment content pour lui, avoue Roy. C’est un de mes bons chums et c’est vraiment un bon gars. Il a travaillé fort la saison passée. Même quand il jouait moins, il travaillait fort au gym et sur la glace. Il a saisi sa chance. Les gagnants élèvent leur jeu d’un cran au bon moment et il a steppé up en séries. C’est tout à son honneur. Tant mieux si c’est arrivé à son année de contrat… »

L’apport d’Eichel et Stone

Difficile de parler des Golden Knights sans parler de Jack Eichel et de Mark Stone, deux attaquants qui peuvent récolter un point par match à chaque saison.

Eichel a d’ailleurs récolté 26 points (6-20) en 22 matchs éliminatoires et aurait très bien pu recevoir le trophée Conn-Smythe au lieu de Jonathan Marchessault (qui le méritait amplement). Stone a lui aussi été dominant en séries, avec 24 points (11-13).

« Pour moi, Jack est l’un des meilleurs joueurs dans la Ligue nationale, dit Roy. Il est vraiment impressionnant. Quand il est arrivé ici, je le voyais plus comme un gars bon offensivement, mais qui délaisse un peu son jeu défensif. Mais non. Regarde en séries, c’était toujours le premier qui revenait. Il a un excellent coup de patin et il travaille fort dans les deux sens. On est vraiment chanceux de l’avoir.

« Mark Stone, c’est un autre joueur élite, poursuit le Québécois. C’est notre leader. Il y a des games, tu le vois dans ses yeux et dans la manière qu’il agit, tu veux le suivre parce qu’il est en mission. C’est un gars vraiment émotif, qui peut tourner la switch à on facilement. »

Mark Stone et Alex Pietrangelo (Stephen R. Sylvanie-USA TODAY Sports)

Plusieurs futurs UFA

Sans faire de mauvais jeu de mots avec Vegas, les Golden Knights vont encore y aller all in cette saison, sachant très bien qu’ils pourraient perdre des morceaux importants l’été prochain, alors que Jonathan Marchessault, Chandler Stephenson, Alec Martinez et William Carrier pourraient tous devenir joueurs autonomes sans compensation.

« Je te mentirais si je te disais que je n’ai pas pensé à ça et que les joueurs de l’équipe n’y ont pas pensé, admet Roy. On le sait que ça va être difficile de ramener tout le monde. Il nous reste une très belle saison, on se concentre là-dessus. On va voir ensuite ce que l’avenir nous réserve. »

Un tour rapide des preneurs aux livres permet de constater que les Golden Knights font encore partie des favoris pour remporter la prochaine coupe Stanley. Mais, uniquement dans l’Association Ouest, l’Avalanche, les Oilers, les Stars et les Kings aspirent à les détrôner.

Atteindre le sommet de la montagne, c’est difficile. Y demeurer l’est encore plus. Les paris sont ouverts.

PARTAGER :

Facebook
Twitter

À LIRE AUSSI

AUTRES ARTICLES

QUIZ: Le Canadien après 25 matchs

Nouveauté sur notre site, chaque semaine, nous allons te proposer un Quiz. Réponds aux questions et cours la chance de remporter un beau coffret cadeau

Les Kings simplement trop forts!

Plus le match avançait et plus les Kings démontraient au Canadien pourquoi ils sont la meilleure équipe de l’Association Ouest. Ils l’ont finalement emporté 4-0.