Credit: James Carey Lauder-USA TODAY Sports

L’entraîneur des Jets croit encore en Cole Perfetti

PARTAGER

Récemment nommé entraîneur-chef des Jets de Winnipeg pour succéder à Rick Bowness, parti à la retraite, Scott Arniel aura beaucoup de pression dès sa première campagne à la barre de l’équipe. Pour connaître du succès, il devra notamment tirer le meilleur de ses joueurs-vedettes comme Mark Scheifele, Kyle Connors et Josh Morrissey, mais il devra également permettre à certains autres joueurs d’atteindre un autre niveau.

Ce sera notamment le cas de l’attaquant Cole Perfetti, qui tarde à éclore depuis ses débuts dans la Ligue nationale de hockey en 2021-2022. En entrevue au podcast Frankly Speaking, avec l’informateur Frank Serevalli, le nouveau pilote de la formation manitobaine a mentionné avoir confiance envers le joueur de 22 ans.

« Il aura un rôle à jouer au sein de notre équipe, il n’y a aucun doute là-dessus. » – Scott Arniel

Celui qui était déjà entraîneur associé avec l’organisation depuis deux ans est d’avis que l’arrivée d’un attaquant comme Tyler Toffoli en plus du retour en santé de Gabriel Vilardi ont contribué à envoyer Perfetti regarder des matchs du haut de la passerelle en fin de campagne. Ce dernier n’a d’ailleurs disputé qu’une seule des cinq rencontres de séries éliminatoires des siens ce printemps.

« Nous ne pouvions pas le faire jouer sur notre «bottom six» sur la quatrième ligne parce que notre troisième ligne était tellement bonne. Il se doit d’être sur notre top six et c’est exactement où nous prévoyons qu’il sera. C’est là qu’il doit jouer. » – Scott Arniel

Le pilote croit tout de même que le 10e choix au total du repêchage de 2020 a connu une bonne campagne en 2023-2024 et que celle-ci a contribuée à se prouver à lui-même qu’il appartient à la Ligue nationale de hockey.

« Il n’a pas joué beaucoup de hockey avant cette saison. Il n’a jamais disputé de saison complète. Il s’est blessé deux saisons de suite, en plus de la situation avec la COVID et tout ça, je lui ai dit que c’était une longue carrière. » – Scott Arniel

Depuis ses débuts dans le circuit Bettman, le natif de Whitby, en Ontario, n’a disputé que 140 parties en trois campagnes. Il a établi des records personnels l’année dernière dans à peu près toutes les statistiques, notamment le nombre de parties disputées (71), de buts (19) et de points (38).

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

AUTRES

NOUVELLES