Credit: Jamie Sabau-USA TODAY Sports

Martin Necas: aucun problème d’attitude

PARTAGER

Avec la pause actuelle au sein de la LNH, Frank Seravalli demeure persuadé que les Hurricanes de la Caroline pourraient en profiter afin de bouger Martin Necas (agent libre avec compensation). Necas est certes un diamant à polir puisqu’il possède d’excellentes aptitudes, dont son niveau de caractère nettement au-dessus de la moyenne.

Par contre, certains sont inquiets d’une facette de Necas: son attitude. En raison des déclarations de son paternel, on est en mesure de penser que Necas possède une attitude qui peut être questionnable. Sauf que selon les informations récoltées par Nicolas Cloutier (TVA Sports), l’attitude de Necas est exemplaire.

Si Kent Hughes souhaite l’acquérir, il n’a donc pas à s’inquiéter de l’attitude du joueur, mais plutôt de celle de son père… qui semble trop impliquer dans la carrière de fiston, à l’image du papa d’Alex Galchenyuk. Sans mesurer le degré d’implication de Necas père, Hughes ne doit pas s’attarder à cette donnée pour étudier la possibilité d’acquérir une pièce comme Necas.

Mine de rien, ce centre droitier de 6 pieds 2, qui a enfilé respectivement 28 et 24 buts lors des deux dernières campagnes, est l’élément manquant pour le top-6 des Canadiens de Montréal. Il n’a que 25 ans et il a le désir profond de devenir la meilleure version de lui-même, tout comme Kirby Dach et Alex Newhook avant leur arrivée à Montréal.

Ajoutons à cela qu’Alex Kovalev, qui est tombé en amour avec Montréal lors de son séjour avec le bleu-blanc-rouge, a pris Necas sous son aile. Kovy, qui n’a pas la langue de bois, ne se gênera pas afin de conseiller son client si celui-ci lui pose quelques questions au sujet de Montréal.

À partir de là, Kent Hughes peut reprendre le téléphone et contacter à nouveau la direction des Canes dans le but d’ajouter un gros morceau à son puzzle.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

AUTRES

NOUVELLES