Credit: Nick Turchiaro-USA TODAY Sports

Nick Robertson a demandé un échange aux Leafs

PARTAGER

La relation houleuse entre l’attaquant Nick Robertson et les Maple Leafs de Toronto semble tirée à sa fin. Selon les informations rapportées par l’informateur de TSN Chris Johnson, le joueur autonome avec compensation de 22 ans aurait signifié à l’organisation qu’il n’avait aucune intention de signer une prolongation avec l’équipe.

Depuis sa sélection en deuxième ronde du repêchage de 2019, beaucoup d’espoirs ont été fondés envers l’avant à Toronto. Si plusieurs espéraient qu’il puisse se joindre à la force de frappe offensive menée par Auston Matthews, William Nylander, Mitch Marner et John Tavares, le natif de Pasadena, en Californie, n’aura jamais réussi à faire sa place dans la formation torontoise.

En 56 matchs cette saison avec les Leafs, il a récolté 14 buts et 27 points. L’ailier a toutefois dû effectuer un séjour de neuf rencontres dans la Ligue américaine de hockey, où il a très bien fait en amassant cinq buts et 11 points.

Au fil du temps, on pouvait sentir que la relation entre le joueur et l’organisation n’était pas au beau fixe. Pas plus tard qu’en mars dernier, lorsqu’il a été envoyé dans la LAH en raison de problèmes au niveau du plafond salarial, Robertson avait fait connaître son mécontentement à son retour dans le grand club.

« Je comprends la situation, mais je ne vais pas rester assis ici et faire semblant d’être heureux »
– Nick Robertson

La saison précédente, une situation très similaire s’était déroulée alors qu’il avait dû commencer la saison avec les Marlies pour les mêmes raisons, malgré un bon camp d’entraînement qui lui aurait normalement permis de commencer la saison dans la LNH.

Il sera intéressant de voir comment cette situation terminera dans les prochains jours ou les prochaines semaines, mais force est d’admettre que le jeune joueur n’aura finalement jamais atteint les attentes qui étaient placées envers lui dans la Ville Reine. Il n’aura finalement disputé que 87 rencontres dans l’uniforme bleu et blanc. En espérant pour lui qu’un vent nouveau au sein d’une autre formation lui permettra de relancer sa carrière.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

AUTRES

NOUVELLES