Ivan Provorov et Nick Suzuki (Aaron Doster-USA TODAY Sports)

Pas encore de coup de canon à Columbus

PARTAGER

Inactif depuis samedi, à Los Angeles, le Canadien a semblé rouillé en première période, à Columbus, mais été capable de retraiter au vestiaire à égalité 0-0.

Il peut dire un gros merci à Samuel Montembeault, qui a fait face à 13 tirs, dont 3 chacun par Cole Sillinger et Zach Werenski.

C’est toutefois Yegor Chinakhov qui a obtenu la meilleure chance des Blue Jackets, en fin de première période, lors d’une montée à deux contre un avec son compatriote russe Dmitri Voronkov.

Ce dernier en est à sa première saison dans la LNH, lui qui a été un choix de quatrième tour en 2019. Du haut de ses 6’5’’ et 240 lb, Voronkov a déjà 10 points (4-6) en 17 matchs.

Bien peu de chances de marquer du côté montréalais, si ce n’est les deux chances à bout portant de Juraj Slafkovsky, à mi-chemin de l’engagement.

Slaf est d’ailleurs le seul joueur du CH avec deux tirs, l’équipe en ayant décoché neuf au total.

On vous disait donc d’entrée de jeu que le Canadien semblait rouillé. Ça ne semble pas être l’avis des marqueurs officiels, qui n’ont relevé qu’un revirement pour la troupe de Martin St-Louis alors que, pourtant, elle semble avoir perdu bêtement plusieurs rondelles.

Des fois, les statistiques ne vont pas de pair avec ce que nos yeux nous disent…

À son premier match avec le Canadien depuis le 9 novembre, Joel Armia a passé 5 m 58 s sur la glace et a obtenu un tir.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

AUTRES

NOUVELLES