Joel Edmundson (USA Today Sports)

Pourquoi pas Joel Edmundson à Vancouver?

PARTAGER

Ok, les Canucks ont décidé de racheter le contrat d’Oliver Ekman-Larsson. Une décision comprenable, vu son ralentissement et son salaire, mais qui crée un trou en défense.

Avec le départ d’OEL, les Canucks se retrouvent avec seulement trois défenseurs en santé sous contrat en vue de la prochaine saison: Quinn Hughes, Tyler Myers et Filip Hronek. Du lot, Myers et Hronek en seront à leur dernière année de contrat.

Travis Dermott est joueur autonome avec compensation, tandis que Tucker Poolman et Ethan Bear sont encore sur la liste des blessés.

Le Québécois Guillaume Brisebois a encore deux années de contrat, mais est-il réellement un défenseur de la LNH? Il ne l’a pas encore démontré de façon claire et nette, à bientôt 26 ans.

La relève étant mince à la ligne bleue (Jack Rathbone?), le directeur général Patrik Allvin pourrait être forcé d’ajouter un ou deux défenseurs via des échanges ou le marché des joueurs autonomes.

Avec Quinn Hughes?

En outre, Hughes aurait besoin d’un bon défenseur défensif à sa droite question qu’il fasse ce qu’il fait de mieux, c’est-à-dire transporter la rondelle et générer de l’attaque.

Joel Edmundson est gaucher, mais il est très à l’aise à droite. Il pourrait être un bon fit, surtout que c’est un bon leader et que les Canucks misent sur plusieurs jeunes joueurs. Il pourrait également bien compléter Tyler Myers, à sa gauche.

En plus, c’est un gars du Manitoba, Edmundson ne détesterait sans doute pas jouer dans l’Ouest canadien.

On spécule ici, mais chose certaine, avec la pléiade de jeunes défenseurs à Montréal, il ne faudrait pas se surprendre que le 44 sera sacrifié au cours des prochaines semaines.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

AUTRES

NOUVELLES