NOS PODCASTS : GAME OVER (LUNDIS 20H30) L’ULTIME PODCAST (MARDIS 19H) SNACK (MARDIS 21H) LA POCHE BLEUE (MERCREDIS 20H) CHILLER CHEZ BOULAY (JEUDIS 10H) SORTEZ, GOLFEZ (JEUDIS 18H) LA POCHE BLEUE BLANC ROUGE (APRÈS-MATCHES CANADIENS) PAS D’TEMPS À PERDRE (DIMANCHE 18H)

[the_ad_group id="375"]
Nathan MacKinnon et Connor McDavid (nhl.com)

Premier choix = coupe Stanley? Un ratio étonnant!

Repêcher au premier rang garantit-elle à l’équipe une coupe Stanley dans un avenir pas si lointain? Tentons de trouver une réponse en analysant les encans depuis 2000.

Juraj Slafkovsky, Owen Power, Alexis Lafrenière et même Jack Hughes ont encore passablement de coûtes à manger avant qu’on puisse analyser concrètement leur développement.

Lafrenière n’a pas encore rapporté de coupe Stanley aux Rangers, mais il les a aidés à atteindre la finale de l’Est, en 2022. Hughes pourrait faire de même cette saison si les Devils viennent à bout des Hurricanes.

Quand on regarde les premiers choix depuis 2000, seulement sept ont remporté la coupe Stanley. Et on inclut dans le groupe Erik Johnson, qui l’a fait avec l’Avalanche en 2022, et non avec l’équipe qui l’a repêché en 2006, les Blues.

Si Patrick Kane (trois ans), Sidney Crosby (quatre) et Marc-André Fleury (six) ont rapidement triomphé, Nathan MacKinnon a dû attendre neuf ans, Steven Stamkos, 12, et Alex Ovechkin, 14!

Donc si on exclut les premiers choix de 2019 à 2022, sur les 19 premiers de classe depuis 2000, seulement 6 ont été capables de mener l’équipe qui les a repêchés à la Terre promise. Ça, c’est 31,6%!

Connor McDavid, Auston Matthews et Nico Hischier, notamment, sauront-ils augmenter ce ratio au cours des prochaines saisons? À suivre.

Mais ce ratio démontre, pour l’instant, que tu as environ une chance sur trois de remporter la coupe Stanley avec le premier choix au total en tes rangs…

Premiers choix au total de 2000 à 2018:

2018- Rasmus Dahlin: en attente, cinq ans plus tard

2017- Nico Hischier: en attente, six ans plus tard

2016- Auston Matthews: en attente, sept ans plus tard

2015- Connor McDavid: en attente, huit ans plus tard

2014- Aaron Ekblad: en attente, neuf ans plus tard

2013- Nathan MacKinnon: coupe Stanley en 2022, neuf ans après son repêchage

2012- Nail Yakupov: en attente, 11 ans plus tard, joue dans la KHL depuis cinq ans

2011- Ryan Nugent-Hopkins: en attente, 12 ans plus tard

2010- Taylor Hall: en attente, 13 ans plus tard

2009- John Tavares: en attente, 14 ans plus tard

2008- Steven Stamkos: coupe Stanley en 2020 et 2021, la première 12 ans après son repêchage

2007- Patrick Kane: coupe Stanley en 2010, 2013 et 2015, la première trois ans après son repêchage

2006- Erik Johnson: coupe Stanley en 2022, 16 ans après son repêchage *avec une autre équipe

2005- Sidney Crosby: coupe Stanley en 2009, 2016 et 2017, la première quatre ans après son repêchage

2004- Alex Ovechkin: coupe Stanley en 2018, 14 ans après son repêchage

2003- Marc-André Fleury: coupe Stanley en 2009, 2016 et 2017, la première six ans après son repêchage

2002- Rick Nash: aucune coupe Stanley en 15 saisons

2001- Ilya Kovalchuk: aucune coupe Stanley en 13 saisons

2000- Rick DiPietro: aucune coupe Stanley en 11 saisons

PARTAGER :

Facebook
Twitter

À LIRE AUSSI

  • AUTRES ARTICLES

    Deux absents avant Tremblant

    Le Canadien s’est entraîné ce matin à Brossard, sur le coup de 9h, avant de prendre la direction de Mont-Tremblant, où il séjournera jusqu’à son

    Logan Mailloux cédé au Rocket

    La belle aventure de Logan Mailloux au camp d’entraînement du Canadien a pris fin cet après-midi, alors qu’il a été cédé au Rocket de Laval.

    Quand tes meilleurs se lèvent…

    Si le Canadien veut surprendre la planète LNH cette saison, ses meilleurs joueurs devront connaitre une bonne saison et répondre présents lors des moments opportuns.

    Dach freine l’effet Domi-no

    Un but en fin de période, ça fait toujours du bien. Surtout lorsqu’il est marqué en désavantage numérique. À 19:48 de la deuxième période, Kirby