© Eric Bolte-USA TODAY Sports

Rutger McGroarty : un parmi tant d’autres

PARTAGER

Les partisans du CH qui ne connaissaient pas Rutger McGroarty ne peuvent maintenant plus ignorer son nom. Bien qu’il ne soit pas affilié à l’équipe montréalaise, il est devenu récurrent d’en entendre parler dans les médias en raison de son désaccord avec les Jets de Winnipeg. En effet, McGroarty estime être prêt pour la NHL, contrairement à l’avis de l’état-major de la troupe du Manitoba. Depuis lors, l’organisation manitobaine cherche à s’en séparer, et les Canadiens sont souvent évoqués comme possiblement intéressés.

Le problème dans ce dossier est beaucoup plus vaste que ce qu’on pourrait imaginer. Ce n’est pas juste un désaccord entre les deux parties. McGroarty figure parmi une liste de nombreux jeunes des Jets qui n’ont pas eu l’occasion de démontrer leur potentiel à un niveau élevé.

Le journaliste Scott Billeck du Winnipeg Sun l’a souligné dans l’un de ses articles, citant une source concernant le programme de développement des espoirs au sein de l’organisation.

« Ce n’est pas un problème avec Winnipeg (comme ville). […] C’est un problème de développement et de relation entre le joueur et l’organisation. » – Source anonyme

Cole Perfetti, un espoir de haut vol sélectionné au 10e rang en 2020, a traversé des périodes difficiles depuis son arrivée dans la LNH. La gestion de sa situation et de son utilisation ont été critiquées par plusieurs. Ville Heinola, également un choix de première ronde, a vu son évolution entravée par cette même gestion déficiente des jeunes au sein du club. Depuis son repêchage en 2019, il n’a pris part qu’à 35 matchs dans le circuit Bettman. Ces situations ont conduit McGroarty à demander à partir, craignant de subir un sort similaire.

À la lumière de ces informations, il est évident que le développement des espoirs au sein des Jets présente des lacunes. Si cette tendance persiste et que les choix de première ronde continuent de quitter ou de ne pas jouer régulièrement, il est possible que la ville devienne peu attrayante pour les athlètes, ce qui serait regrettable pour le hockey canadien. Les répercussions de ses décisions douteuses se manifestent déjà par la baisse des ventes de billets. Bien que la situation avec le joueur originaire du Nebraska semble irréversible, il reste encore une chance de redresser la barre pour le futur.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

AUTRES

NOUVELLES