(crédit photo: NHL.com)

Santé de Lindstrom: les équipes doivent-elles s’inquiéter?

PARTAGER

Au cours des dernières semaines, les noms des espoirs Ivan Demidov et Cayden Lindstrom sont devenus monnaie courante au sein des rumeurs entourant la sélection du Canadien de Montréal en vue du prochain repêchage. Si l’on se fie au discours du directeur général du CH, Kent Hughes, la priorité pour le Tricolore est de mettre la main sur un attaquant et il pourrait très bien s’agir d’un des deux joueurs nommés ci-haut.

En ce qui concerne Cayden Lindstrom, plusieurs amateurs se disent inquiets de son historique de blessure. Plus tôt cette saison, le centre canadien s’est blessé à la main et au dos.

Au combine de la Ligue nationale de hockey (LNH) jeudi, Lindstrom a confié à Sébastien Deschambault de NHL.Com que sa main avait guéri rapidement, mais que c’était différent pour son dos. Ainsi, le joueur de 6 pieds 3 pouces et 210 livres ne participera pas à tous les tests physiques prévus ce samedi; il se limitera aux épreuves concernant le haut du corps.

Toujours selon Sébastien Deschambault, l’agent de Lindstrom aurait fourni aux 32 équipes de la LNH un rapport médical démontrant que son client sera en mesure de se rétablir à 100% au cours des prochains mois. « Son dos va bien depuis un moment, et il est de retour à l’entraînement cinq fois par semaine en plus d’effectuer des séances sur la glace », a déclaré Daren Hermiston, l’agent du jeune joueur.

Cette année dans l’uniforme des Tigers de Medicine Hat au sein de la Ligue de hockey de l’Ouest (WHL), l’attaquant de puissance a été limité à seulement 32 rencontres de saison régulière et quatre matchs en séries éliminatoires, bien évidemment en raison des deux blessures mentionnées ci-haut. Malgré tout, Lindstrom a connu une impressionnante production de 46 points en 32 parties, dont 27 filets. En peu de temps, le centre a grandement impressionné grâce à son imposant gabarit et ses aptitudes offensives.

À quelques semaines du repêchage, on pourrait croire que cela pourrait refroidir certains recruteurs et directeurs généraux, mais il semblerait que ce ne soit pas le cas. Pour Sébastien Deschambault, son état de santé ne posera aucun problème à la plupart des formations de la LNH. « Les inquiétudes concernant son état de santé n’empêcheront pas les équipes de le sélectionner, et il ne devrait pas attendre très longtemps avant d’entendre son nom être appelé en première ronde du repêchage. Il sera en effet très difficile pour n’importe quelle formation de lever le nez sur un attaquant comme Lindstrom, au profil plutôt rare », affirme-il.

Si vous étiez Kent Hughes, un tel historique de blessure vous refroidirait-il?

Pour en avoir davantage sur le jeune joueur de 18 ans :

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

AUTRES

NOUVELLES