(crédit photo: Matt Blewett)

Slafkovsky déteste la défaite plus que tout

PARTAGER

Malgré la défaite des siens par la marque de 4-3 aux mains des Capitals de Washington samedi soir dans la Ligue nationale de hockey (LNH), le jeune attaquant du Canadien de Montréal, Juraj Slafkovsky, a encore une fois démontré qu’il ne tolère pas de perdre.

Alors que le CH était à 6 contre 4 en fin de match, le Slovaque a obtenu plusieurs excellentes chances de niveler la marque. Malheureusement pour la troupe de Martin St-Louis, le cerbère de Washington, Darcy Kuemper, et sa brigade défensive se sont dressés devant les puissants tirs de Slafkovsky.

Après la sirène finale, le joueur de 19 ans s’est défoulé avec son bâton sur la baie vitrée. L’ailier était extrêmement frustré de ne pas avoir été en mesure d’amener son équipe en prolongation. Cette réaction en dit long sur le désir de gagner du jeune homme.

L’équipe avant tout

Dans le vestiaire après la rencontre, Slafkovsky était encore amer de ne pas avoir trouvé le fond du filet au cours des dernières secondes de la troisième période, et ce même s’il avait disputé une excellente joute.

« J’avais la chance de marquer en fin de match. Nous serions encore sur la glace en ce moment. Mais je n’ai pas réussi à faire la différence. J’ai joué un bon match, mais nous n’avons pas récolté les deux points. C’est ça qui compte. Je devais marquer », a-t-il dit à Jean-François Chaumont, journaliste pour la LNH.

Le premier choix au total du CH en 2022 veut à tout prix contribuer au succès de son équipe, et c’est ce qu’il fait depuis le début du mois de février. En date d’aujourd’hui, Juraj Slafkovsky figure au sixième rang des pointeurs au cours du mois dans la LNH avec une récolte de cinq buts et cinq passes en six matchs. Il a d’ailleurs obtenu une mention d’aide sur le 20e filet de la saison de Nick Suzuki face à Washington.

Du positif à l’horizon

Les partisans du CH assistent présentement à l’éclosion de l’attaquant de 6 pieds 3 pouces. À seulement 19 ans, il excelle en protection de la rondelle et fait de plus en plus confiance à son tir.

Il n’y a pas que Slafkovsky qui s’inscrit à la feuille de pointage en février; ses coéquipiers Nick Suzuki et Cole Caufield connaissent aussi de très bons moments. Le capitaine a 11 points au cours des six derniers matchs et six pour Caufield. Selon plusieurs observateurs, le trio formé des trois jeunes canons de Montréal serait l’un des plus prometteurs de la formation depuis plusieurs années.

Le processus de reconstruction dans la LNH est long et éreintant pour les partisans, mais il en vaut la plupart du temps l’attente. Même si les défaites s’accumulent, les fans du Canadien ont enfin quelque chose à se mettre sous la dent, et ce n’est que le début. Imaginez l’an prochain avec les Hutson, Dach et compagnie.

Le Canadien tentera de retrouver le chemin de la victoire alors que les Sabres de Buffalo seront en visite au Centre Bell mercredi prochain, dès 19h.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

AUTRES

NOUVELLES