Capture d’écran (X des Canadiens)

St-Louis ne gagerait pas contre Mailloux

PARTAGER

Logan Mailloux a été le seul joueur retranché hier, au camp d’entraînement du Canadien, laissant 27 options en santé à Martin St-Louis pour commencer la saison.

Le pilote est revenu sur la décision concernant Mailloux, après l’entraînement matinal à Brossard.

« On veut que Logan joue de grosses minutes. Il a eu un excellent camp. C’est un gars qui a futur prometteur », a d’abord résumé St-Louis.

Plus tard, dans son point de presse, le coach a avoué qu’il ne faudrait pas se surprendre de revoir, dès cette saison, Mailloux à Montréal.

« Ça prend plus que 20 joueurs pour avoir une bonne saison dans la Ligue nationale, croit St-Louis. Les gars qui sont encore ici, incluant Logan, vont faire partie de notre succès cette année. […] Je ne serais pas surpris s’il se fait monter cette année. On va voir. Est-ce quelqu’un mettrait beaucoup d’argent sur Logan qui ne jouera pas un match dans la LNH cette année? Qui veut gager là-dessus? Moi, je ne veux pas gager là-dessus, parce que des blessures, ça arrive. Et le kid a montré qu’il est capable de jouer. »

« Il a eu une grosse progression »

St-Louis a également expliqué pourquoi il tient à assister à la rencontre quand un joueur est retranché, aux côtés de Jeff Gorton et Kent Hughes.

« C’est important que tu donnes aux joueurs des raisons et la vérité, a-t-il dit après quelques secondes de réflexion. La communication est importante pour leur progression. Je prends ça au sérieux. Quand j’étais joueur, j’aimais ça savoir pourquoi. Quand tu te fais couper, ce n’est pas la fin, c’est un apprentissage. Ok, mais c’est quoi le plan? C’est important de le communiquer au jeune et de lui dire sur quoi il doit travailler. Émotionnellement, ça fait mal au joueur de se faire couper, alors c’est de s’assurer d’être positif.

« J’ai dit à Logan que j’étais fier de lui, raconte St-Louis. Il a eu une grosse progression. Personne ne peut dire qu’il n’a pas eu un bon camp. Avec tous les atouts qu’il a et son niveau de compétition, c’est excitant. »

Du haut de ses 20 ans, Mailloux devrait être l’un des défenseurs les plus utilisés du Rocket cette saison. Laval amorcera son calendrier régulier le 13 octobre, soit deux jours après le Canadien.

Michael Matheson sur Mailloux:

« Il a beaucoup d’habiletés naturelles et il peut les montrer chaque fois qu’il est sur la glace. C’est impressionnant, pour un gars aussi jeune, de contrôler la rondelle comme ça. Son futur est vraiment bon. »

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

AUTRES

NOUVELLES