Martin St-Louis (Matt Kartozian-USA TODAY Sports)

St-Louis voit ses joueurs comme ses enfants

PARTAGER

À l’amorce de la saison, le Canadien de Montréal formait la troisième équipe la plus jeune de la LNH avec une moyenne d’âge de 26,3 ans.

Seuls les Sabres de Buffalo et les Blue Jackets de Columbus étaient plus jeunes.

Avec une équipe aussi verte, Martin St-Louis s’est fait demander ce matin quels conseils il donnait à ses joueurs afin de les aider à « progresser », pour réutiliser le mot-clé de l’édition 2023-2024 du Canadien.

« Contrôle ce que tu peux. Ne te prends pas trop au sérieux même si tu fais quelque chose de sérieux. Tu vas parfois faire des erreurs, ce ne sont pas des échecs, mais bien des leçons. Apprends. Oublie les mauvais jours et concentre-toi sur le présent », a résumé St-Louis.

À 48 ans, le pilote pourrait être le « père » de 19 des 26 joueurs qui ont enfilé l’uniforme tricolore cette saison. En fait, il est plus facile de dire de qui il ne pourrait pas être le « géniteur »: David Savard, Brendan Gallagher, Tanner Pearson, Joel Armia, Mike Matheson, Josh Anderson et Sean Monahan, qui ont tous au moins 29 ans.

Pourquoi on vous parle de ça? Parce que St-Louis a dit ceci ce midi: « Coacher c’est pas mal comme être parents. Oui, je tiens à mes joueurs. Pour moi, ils sont comme des enfants. Certains sont un peu plus vieux, mais quand même, je tiens à eux comme s’ils étaient mes propres enfants. »

Papa et fistons tenteront de mettre fin à leur séquence de trois défaites ce soir face au Lightning, qui mise notamment sur l’ancien « petit frère » de St-Louis, Steven Stamkos.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

AUTRES

NOUVELLES