Credit: Chris Jones-USA TODAY Sports

Stéphane Waite pointe le pire défaut de Stuart Skinner

PARTAGER

Le cerbère numéro un des Oilers d’Edmonton Stuart Skinner a réussi à se dresser devant une pluie de lancers (34) lors du match numéro 6 contre les Stars de Dallas. Sa prestance et sa vivacité devant sa cage lors de ce duel ont permis aux Oilers d’accéder à la finale de la Coupe Stanley.

Cependant, on ne doit pas omettre une chose: le parcours de Skinner devant le filet a été houleux à quelques occasions entre autres contre les Canucks de Vancouver, où Calvin Pickard a dû se pointer le bout du nez pour la première fois depuis des lunes en séries.

Tout ça pour nous guider vers la déclaration de Stéphane Waite au sujet de l’homme masqué des Oilers: «Stuart Skinner n’est pas faible, mais c’est un gardien inconstant! C’est le pire défaut pour un gardien de la LNH!»

Cette déclaration me porte vers une réflexion… Est-ce qu’une équipe qui veut soulever les grands honneurs doit posséder un gardien toute étoile entre les deux poteaux?

Selon moi, non. Surtout si je me fie aux derniers gardiens qui ont soulevé le plus prestigieux trophée de la LNH:

Outre Andrei Vasilevskiy (et peut-être Braden Holtby), les autres gardiens des derniers gagnants de la Coupe Stanley étaient tout simplement «hot» au bon moment. Ils se sont dressés dans les moments forts afin de réussir à graver leur nom sur le corps de Lord Stanley.

Skinner est en plein dans cette lignée. Malgré son inconstance, il a été bon dans les moments opportuns contre les Stars et s’il effectue la même besogne contre les Panthers de la Floride, il pourrait rafler les honneurs de cette série au nez de Sergei Bobrovsky.

N’oubliez pas cette donnée: être «hot» au bon moment.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

AUTRES

NOUVELLES