(crédit photo : Intagram des Canadiens de Montréal)

Suzuki et le Canadien grandement affectés par l’absence de Monahan

L’attaquant du Canadien de Montréal, Sean Monahan, s’est blessé lors du match du 5 décembre dernier, à Vancouver. L’absence de l’attaquant fait très mal au Tricolore. Voici, en chiffres, la dégringolade du Canadien et de certains joueurs depuis son absence.

Acquis des Flames de Calgary en août dernier en compagnie d’un choix de premier tour contre absolument rien, Monahan s’est avéré une belle surprise en début de saison avant qu’il se blesse.

Le vétéran attaquant a obtenu 17 points, dont six buts, en 25 parties jusqu’à présent. Au moment de sa blessure, l’Ontarien pivotait le deuxième trio de l’équipe. Il évoluait également en avantage numérique, en plus d’avoir des minutes à court d’un homme. Âgé de 28 ans, Monahan apportait beaucoup de profondeur au Canadien. Non seulement il pouvait prendre des minutes de jeu importantes derrière Nick Suzuki, il était en mesure de produire sur une base régulière.

Une absence qui se fait ressentir

Depuis que Monahan est tenu à l’écart du jeu (match du 6 décembre contre Seattle), le Canadien n’est plus l’ombre de lui-même. Un autre grand affecté est le capitaine Nick Suzuki et par le fait même, son trio, composé de Cole Caufield et Kirby Dach.

En l’absence de Monahan, Suzuki a de plus grandes responsabilités. Il est plus régulièrement confronté aux meilleurs trios adverses. Puis, son trio n’a pas beaucoup d’aide des autres trios pour s’occuper de la production offensive. Avec Monahan dans la formation, Suzuki et son trio pouvaient se concentrer davantage sur des missions offensives, puisque le vétéran pouvait, lui aussi, jouer d’importantes minutes de jeu contre les meilleurs joueurs des autres équipes.

Fiche du CH :
– Avec Monahan : 12-11-2
– Sans Monahan : 4-11-1

Production de Suzuki :
– Avec Monahan : 28 points (14 buts) en 25 matchs, -1
– Sans Monahan : 6 points (1 but) en 16 matchs, -7

Production de Caufield :
– Avec Monahan : 23 points (14 buts) en 25 matchs, -4
– Sans Monahan : 9 buts en 16 matchs, -5

Production de Dach :
– Avec Monahan : 18 points (4 buts) en 25 matchs, -2
– Sans Monahan : 6 points (2 buts) en 16 matchs, -4

Évidemment, d’autres facteurs peuvent entrer en ligne de compte pour expliquer la baisse de régime du Canadien et du trio de Suzuki. Mais l’apport d’un bon joueur de centre capable de produire pour appuyer le premier trio est non négligeable. Surtout quand ce ne sont pas Christian Dvorak, Jake Evans et Jonathan Drouin qui peuvent assurer la même production et la même efficacité qu’un joueur de la trempe de Monahan.

PARTAGER :

Facebook
Twitter

AUTRES ARTICLES

Bonne fête Breezer!

Le chum Patrice Brisebois, qui anime La Poche Bleue Blanc Rouge après les matchs du Canadien, fête aujourd’hui ses 52 ans. Et il est toujours

La fille de Max Lapierre a du talent!

METAL!, la mascotte officielle du chandail « retro reverse » du Canadien, était de passage à La Poche Bleue mercredi. Pour l’occasion, Max Lapierre avait invité ses