Nick Suzuki et Cole Caufield (Dan Hamilton-USA TODAY Sports)

Suzuki: « On peut battre n’importe qui »

PARTAGER

Après deux rondes mercredi et hier, pas de golf pour les joueurs du Canadien aujourd’hui, à Mont-Tremblant.

Jake Allen et son quatuor composé de Mattias Norlinder, Josh Anderson et Cayden Primeau ont remporté le tournoi, hier, a précisé le capitaine Nick Suzuki lors de sa rencontre avec les médias, ce matin.

Les porte-couleurs du CH ont donc un après-midi libre devant eux, tout en ayant en arrière-pensée le dernier match préparatoire demain soir, à Ottawa.

Puis viendra, mercredi prochain, le match d’ouverture de la saison régulière, à Toronto. Suzuki commence à avoir des papillons dans le ventre en pensant à sa cinquième saison dans la LNH.

« On est tous très excités. On a passé les derniers jours ensemble, comme si on était sur la route. Passer du temps ensemble, manger ensemble, jouer au golf, c’est le bon temps pour apprendre à se connaître et tisser des liens en vue de la saison. Tout le monde est excité que ça commence. »

Sans vouloir parler de nombre de victoires ou de points, et encore moins prononcer le « mot en p »(playoffs), le capitaine croit que son équipe pourrait surprendre cette saison.

« Toutes les équipes sont aux prises avec des blessures, mais espérons qu’on va pouvoir les limiter, souligne le numéro 14. Si on reste en santé, je pense qu’on peut compétitionner avec n’importe qui et battre n’importe qui. On a confiance en notre groupe et comment on joue. Ça va être une année excitante pour nous, c’est sûr. »

Une chose est pas mal coulée dans le béton: Suzuki amorcera la saison avec son complice de toujours, Cole Caufield, à sa gauche. Mais à cinq jours du duel à Toronto, il ne sait toujours pas qui sera leur ailier droit.

« Bonne question, avoue Suzuki. Il y a de bons candidats et on a joué avec plusieurs joueurs différents à date. C’est, évidemment, la décision de Marty [St-Louis]. Que ce soit Mony, Newhy ou Andy [Monahan, Newhook et Anderson], ce sont de bons joueurs. On va voir demain. »

Avec Monahan?

À moins qu’il ne cache bien son jeu, Martin St-Louis semble vouloir amorcer la saison avec Kirby Dach au centre du deuxième trio et Alex Newhook au centre de la troisième ligne.

Cela pourrait signifier la mutation de Monahan, un centre naturel, à l’aile avec le 14 et le 22. Comme on l’a vu ici et là la saison dernière. Si tel est le cas, Suzuki ne se plaindra pas.

« Il est tellement intelligent. Ça fait longtemps qu’il est dans la ligue et il sait ce qu’il fait peu importe où il est sur la glace. Aussi, d’avoir un autre centre sur la ligne, un gaucher, [aide]. Son intelligence au jeu. Il est toujours bien placé, il peut passer ou tirer. C’est facile jouer avec lui. »

Monahan, qui fêtera ses 29 ans jeudi prochain, totalise 681 matchs d’expérience dans la LNH. Ça, c’est plus que Suzuki (291) et Caufield (123) combinés.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

AUTRES

NOUVELLES