Credit: Jim Rassol-USA TODAY Sports

«Tkachuk était le diable de Tasmanie!» – Paul Maurice

PARTAGER

Si vous désirez dialoguer avec moi sur la plateforme X/Twitter, voici comment me rejoindre: cliquez ICI et abonnez-vous!

Matthew Tkachuk est reconnu comme une petite peste en raison de son intensité, de son ardeur au travail, de son plaisir à narguer ses adversaires et de ses visites régulières au cachot. On peut même ajouter le fait qu’il mâche son protège-buccale, une facette qui contrarie ses adversaires.

Pour ce qui est de ses visites au cachot, le banc des pénalités, Maurice a réussi à ralentir ses ardeurs, question de limiter les deux minutes pour indiscipline. Âgé de 26 ans, la maturité a peint son œuvre et le numéro 19 des Panthers de la Floride s’est mérité les éloges de son entraîneur, qui l’a toutefois traité de «diable de Tasmanie».

Voici la déclaration du coach des Panthers, tirée de la Presse canadienne.

«Là où sa croissance est de loin la plus grande est au niveau de la discipline dans son jeu. Il ne passe plus son temps au banc des punitions. Je dirais que durant le mois de novembre jusqu’en janvier l’an dernier, c’était le cas. Il était le diable de Tasmanie sur la patinoire!»

Aujourd’hui, Tkachuk est le meilleur joueur des siens en séries, il est reconnu comme l’un des meilleurs effectifs de la Ligue nationale et sa détermination sans faille fait de lui un «gamer» hors du commun qui sait lever son jeu d’un cran quand la game devient plus ardue.

Mais encore plus, comme Maurice l’a souligné, Tkachuk est un meneur au sein du vestiaire et «il a un impact majeur sur la culture et l’allure» des Panthers de la Floride. Comme je le mentionne régulièrement, Tkachuk et Sam Bennett ont modifié la culture des Panthers, qui sont devenus une équipe axée sur le jeu physique, l’échec avant et la vitesse.

Ah! Pis, j’dis ça de même… les Panthers en 6.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

AUTRES

NOUVELLES