Crédit photo : Gary A. Vasquez-USA TODAY Sports

Trevor Zegras a cru en lui un peu trop vite?

PARTAGER

Trevor Zegras est un nom qui circule à outrance depuis des semaines, voire des mois. Certains collent même son nom aux Canadiens de Montréal puisqu’il pourrait devenir la vedette qui manque tant à ce club.

Par contre, à travers les médias québécois, il n’a pas la cote… Zegras est vu comme un «cocky» avec qui tu ne peux pas gagner un championnat s’il demeure l’acteur principal. Antoine Roussel est d’ailleurs l’un des commentateurs québécois qui ne raffolent pas du «Z».

Selon les dires de Rouss, via TVA Sports, Zegras est certes capable de beaucoup mieux… mais il a été mis trop rapidement sur un piédestal.

«Ce n’est pas le joueur qui m’impressionne le plus au sein d’une équipe gagnante!», a-t-il ajouté

Tout ça est véridique, j’endosse ça entièrement. Mais avec le leadership «pas pire» qui s’installe chez le CH, on a vu mardi soir les leaders se dresser pendant un moment opportun, ne serait-il pas bien encadré?

En plus de ça, Martin St-Louis, reconnu comme un pédagogue singulier et un leader de très haut niveau, ne pourrait qu’aider Trevor Zegras à grandir comme jeune homme et comme joueur de hockey. Hughes possède toutes les munitions entre les mains pour l’essayer.

On termine ça avec un Michigan? Let’s go!

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

AUTRES

NOUVELLES