Crédit photo : Terrence Lee-USA TODAY Sports

Trophée Calder : une lutte différente des pronostics

PARTAGER

Lors de l’amorce de cette campagne 2023-24, le trophée Calder était déjà octroyé à Connor Bedard en raison de son titre de «générationnel». Malheureusement, le numéro 98 s’est fracturé la mâchoire le 5 janvier dernier, le plaçant ainsi sur les lignes de côté de six à huit semaines.

Le second de classe, soit Adam Fantilli, avait donc la chance de prendre la pole, mais il a été incapable de réaliser cet exploit avant de tomber au combat lui aussi. Le jeune attaquant dynamique des Blue Jackets de Columbus devra s’absenter pour une période de huit semaines en raison d’une lacération au mollet. Son compteur indique actuellement 27 points en 49 duels.

Dire que cette blessure aurait pu être évitée s’il avait porté des chaussettes en Kevlar…

Un autre qui a siégé à l’infirmerie, c’est Leo Carlsson, qui s’est absenté au préalable afin de guérir une blessure au genou. Carlsson n’est toutefois pas de la course au Calder, lui qui n’a récolté que 18 points, mais il demeure un espoir de haut niveau (il a été sélectionné deuxième après Bedard et devant Fantilli en 2023).

La lutte pour ce prestigieux trophée se passe désormais entre Brock Faber, son coéquipier Marco Rossi, et le plus jeune des frères Hughes, Luke. Les trois joueurs affichent respectivement 29, 28 et 26 points.

Pour ce qui est de Bedard, il est encore au sommet des pointeurs chez les recrues avec une cueillette de 33 points en 39 matchs. Le premier choix au total ne devrait pas être de retour avant le début du mois de mars, donc Faber, Rossi et Hughes passeront certes devant.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

AUTRES

NOUVELLES