Credit : Dan Hickling - Hickling Images

Un défenseur plutôt qu’un attaquant au cinquième rang?

PARTAGER

Le mot qui définit le repêchage de 2024 : incertitude. Bien que les experts aient quelques pistes, ils ne peuvent prédire le déroulement des événements des 28 et 29 juin prochains. Le CH ne fait pas exception. Kent Hughes a longtemps affirmé qu’il choisirait un attaquant, mais de plus en plus de rumeurs suggèrent qu’il pourrait finalement se tourner vers un défenseur.

Les deux options sont envisageables, d’autant plus que certains arrières de la cuvée sont très impressionnants. Bien que la relève à ce poste soit excellente, voire l’une des meilleures, rien n’empêche Hughes d’en ajouter davantage. Dans cette éventualité, il pourrait échanger des défenseurs déjà présents dans l’organisation pour se renforcer offensivement au lieu de repêcher un avant au cinquième échelon.

Si Demidov et Lindstrom ne sont plus disponibles, il serait plus avantageux pour l’équipe de jeter son dévolu sur un potentiel défenseur de premier duo plutôt qu’un attaquant destiné au deuxième ou troisième trio. Bien que Tij Iginla et Beckett Sennecke soient des avants très talentueux, utiliser le cinquième choix pour sélectionner l’un d’eux serait-il vraiment la meilleure option?

En examinant la liste des jeunes défenseurs des Canadiens, on constate qu’il n’y en a pas vraiment à vocation offensive à l’exception de Lane Hutson. Le joueur n’a disputé que deux matchs dans la LNH, et ses compétences pour générer de l’attaque à ce niveau restent à démontrer. Bien que nous ayons déjà un petit aperçu de son potentiel, il devra continuer à prouver sa valeur pour qu’on puisse affirmer sans équivoque qu’il est le quart-arrière de l’équipe montréalaise.

Il est donc judicieux pour Hughes de garder ses options ouvertes, comme il le fait actuellement, afin de maximiser le rendement de sa sélection. Des défenseurs tels que Zayne Parekh et Zeev Buium pourraient intéresser la direction du Tricolore. Parekh, un droitier, a accumulé 96 points la saison dernière dans la Ligue junior de l’Ontario. Buium, un gaucher, a enregistré 50 points en 42 rencontres avec l’Université de Denver.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

AUTRES

NOUVELLES