Marc-Édouard Vlasic (Stan Szeto-USA TODAY Sports)

Une 18e saison pour Vlasic, qui est encore bien loin de Marleau

PARTAGER

Mine de rien, Marc-Édouard Vlasic est à la veille d’entamer une 18e saison dans la LNH, toutes avec les Sharks de San Jose.

Il a vécu les bonnes années du club, l’aidant à atteindre la finale de l’Ouest, en 2010 et 2011, et la finale de la Coupe Stanley, en 2016.

Et il vit présentement les moins bonnes, alors que les Sharks n’ont pas fait les séries éliminatoires depuis 2019.

À 36 ans, Vlasic se dit en grande forme et entrevoit de meilleurs jours pour son équipe, notamment en raison de l’arrivée éventuelle de plusieurs jeunes prometteurs comme Will Smith, William Eklund, Quentin Musty, Thomas Bordeleau, Henry Thrun et Shakir Mukhamadullin.

Shakir le rajeunit!

Vlasic a d’ailleurs été jumelé à Mukhamadullin – qui a joué les trois dernières saisons dans la KHL – une bonne partie du camp d’entraînement.

« C’est un gars très agile, très mobile, il patine très bien, analyse le vétéran. Et je suis capable de le suivre. Ça me fait du bien de rajeunir un peu pendant le camp et de me dire: ‘Ok, à 36 ans, je suis encore capable de suivre les p’tits jeunes!’ Je me suis entraîné fort cet été. Je me sens plus vite et avec un meilleur tir, je l’ai beaucoup pratiqué. Je suis prêt pour la saison. »

Vlasic, qui passe ses étés au Lac Saint-Joseph, dans la région de Québec, est revenu à San Jose deux jours avant le camp parce qu’il essaie « toujours de rester le plus longtemps possible au Québec pour profiter du lac au maximum, entre autres pour surfer. »

Il se dit ressourcé, prêt à joueur de grosses minutes et, aussi, le rôle de grand frère. Mais à quelques jours du début de la saison, il ne sait toujours pas avec qui il va jouer, car le coach lui a dit que « Shakir allait commencer dans la Ligue américaine. »

À gauche ou à droite?

Vlasic, un gaucher, ne sait pas non plus s’il va jouer à droite ou à gauche. « Mes deux premières années, j’ai surtout joué à droite, rappelle-t-il. Puis, j’ai joué à gauche avec Justin Braun pendant sept ans. C’est sûr que je suis plus à l’aise à gauche, mais je m’habitue. »

Les Sharks aiment utiliser leurs défenseurs « des deux bords ». Outre Vlasic, Radim Simek, Nikolai Knyzhov, Kyle Burroughs, Jacob MacDonald et le nouveau venu Jan Rutta peuvent tous autant jouer à droite qu’à gauche.

Mario Ferraro, Matt Benning, Ty Emberson, Henry Thrun et Shakir Mukhamadullin devraient également être des réguliers ou des « temps partiel » en défense cette saison.

MacDonald, Simek et Rutta sont les seuls « trentenaires », avec Vlasic. Ce dernier a d’ailleurs encore trois années de contrat devant lui, à 7 M$, mais il dit « ne pas penser ça et y aller une saison à la fois ».

Chose certaine, il va devoir jouer encore longtemps pour battre le record de 1607 matchs avec les Sharks appartenant à Patrick Marleau. Vlasic est deuxième dans l’histoire du club, avec 368 matchs de retard sur Marleau. Ça, c’est quatre saisons et demie…

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

AUTRES

NOUVELLES