Credit: Brad Mills-USA TODAY Sports

Une destination logique ressort pour Askarov

PARTAGER

L’été a été productif du côté de Nashville, avec l’arrivée des Steven Stamkos et Jonathan Marchessault, sans oublier Juuse Saros, qui a signé une prolongation de contrat qui lui permet de rester avec les Preds jusqu’en 2033.

Le bonheur des uns fait parfois le malheur des autres et c’est le cas du jeune Yaroslav Askarov qui, en plus de voir son coéquipier s’établir pour longtemps dans le rôle de partant à Nashville, a vu son DG acquérir Scott Wedgewood pour occuper la chaise du gardien substitut.

Askarov veut jouer dans la LNH dès cet automne et son agent a rapporté que du travail est fait pour explorer les options possibles.

Rob Couch, de Hockey News, a lancé une idée intéressante à ce sujet : la meilleure destination possible pour le cerbère pourrait bien être avec les Kings.

Après tout, le duo qui devrait commencer la saison dans les buts, à Los Angeles, est formé de Darcy Kuemper et David Rittich, avec Pheonix Copley comme troisième violon.

La relève n’est pas foisonnante dans les buts, avec Jacob Ingham et Erik Portillo, qui demeurent des projets plutôt que des certitudes.

Pour Rob Blake, aller chercher Yaroslav Askarov aurait du sens, autant à court qu’à moyen terme.

Qui offrir en retour? Le nom d’Arthur Kaliyev alimente le moulin à rumeurs depuis longtemps, lui qui a été laissé de côté pendant les séries, au printemps dernier. D’autres avancent le nom du défenseur Brandt Clarke, un espoir prometteur à la ligne bleue des Kings.

Chose certaine, de son côté, Barry Trotz va vouloir faire une pierre deux coups avec une transaction, s’il exauce le vœu de Yaroslav Askarov.

Ses Predators ont un peu moins de 600 000 $ de marge de manoeuvre sous le plafond salarial et Alex Daugherty, qui suit les activités de l’équipe, croit que Cody Glass et Dante Fabbro, qui ont chacun un contrat avec un salaire de 2.5 millions $, pourraient être offerts aux autres équipes pour aider à baisser la masse salariale.

Les Kings ont un peu plus de 9 millions $ libres sur leur liste de paie, mais il y a encore des contrats à négocier avec Kaliyev, Jordan Spence et Quinton Byfield.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

AUTRES

NOUVELLES