Crédit photo : David Kirouac-USA TODAY Sports

Une solution pour «passer» Jake Allen

PARTAGER

Jake Allen demeure dans la vitrine depuis longtemps et même si sa valeur diminue de jour en jour, il est le cerbère que l’on souhaite sortir du ménage à trois. Cette situation perdure depuis trop longtemps déjà, donc Kent Hughes se doit de trouver une solution pour stopper une situation prenante.

Si les solutions pour le «passer» se font rares, Renaud Lavoie, lui, voit peut-être un endroit où ça pourrait fonctionner, mais tout ça dépend des Ducks d’Anaheim. Effectivement, si jamais Pat Verbeek parvient à troquer John Gibson, Jake Allen pourrait devenir une option dans un «package deal», par exemple.

Pour ma part, quand je lis «package deal» et le nom des «Ducks» dans la même phrase, mon cerveau pense aussitôt à Trevor Zegras. Si Hughes est créatif, il pourrait inclure Jake Allen dans un traité où Zegras se retrouverait : Allen, le choix de 1er tour du CH en 2024, le choix de 1er tour des Jets en 2024 et Jordan Harris en retour des services de Trevor Zegras.

On spécule, évidemment. Mais si Hughes manque de créativité, les insiders, les journalistes et les commentateurs sont aussi bien de l’inspirer. Parce que, entre vous et moi, comme on l’indiquait ici même dimanche soir : Allen n’a aucune valeur sur le marché.

Rappelons que Allen n’a été d’office que lors de 18 rencontres cette année, où il a décroché seulement cinq victoires. Sa moyenne de buts alloués de 3,63 et son pourcentage d’efficacité de .895% n’ont rien de séduisant non plus… Surtout qu’il détient un salaire moyen de 3,85 millions de dollars jusqu’en 2025.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

AUTRES

NOUVELLES