Xavier Parent avec Isaac Poulter (David Herman)

Xavier Parent: Simon Nemec, Slap Shot et un pâté chinois

PARTAGER

À Utica, Xavier Parent a la chance de jouer en compagnie du défenseur Simon Nemec, repêché par les Devils au deuxième rang en 2022, après son compatriote slovaque, Juraj Slafkovsky.

« Si les Devils n’avaient pas une aussi bonne brigade défensive, il serait déjà dans la Ligue nationale, croit Parent. Il a eu un bon camp et je pensais vraiment qu’il allait commencer en haut. Mais les Devils veulent vraiment qu’il joue de grosses minutes à Utica pour qu’il soit prêt quand ils vont le rappeler. Ici, il est utilisé dans toutes les situations. Et on oublie, mais ce gars-là a 19 ans! Il pourrait encore aller au Championnat mondial junior et au lieu de ça, il en est déjà à sa deuxième saison dans la Ligue américaine. Il s’est vraiment bien adapté à la petite patinoire. »

À Utica, ville de 62 000 habitants située dans l’État de New York, les Comets évoluent au Adirondack Bank Center, qui a ouvert ses portes en 1960 et qui a subi quelques rénovations au fil des années.

Pour les matchs de la Ligue américaine, sa capacité est d’environ 4000 partisans, ce qui en fait l’un des plus petits édifices de la ligue. À titre comparatif, le Rocket de Laval peut jouer devant 10 000 spectateurs à la Place Bell de Laval.

« Utica, c’est une belle petite ville. L’ambiance est le fun à l’aréna. Slap Shot a été tourné ici et juste en face, il y a le poste de police que tu vois à un moment donné dans le film. C’est drôle de jouer dans l’aréna d’un film que j’ai tellement écouté plus jeune! Les gens ici sont passionnés. Il y a aussi une équipe de soccer intérieur [le Utica City FC dans la Major Soccer Arena League] et c’est toujours rempli. J’y vais des fois. Il y a aussi Utica University, qui est en troisième division, et les équipes sont bien supportées. C’est une belle ville sportive. »

Coloc avec Isaac Poulter

Parent s’est promené pas mal entre Adirondack, dans la ECHL, et Utica la saison dernière, tout comme le gardien de but Isaac Poulter, lui aussi âgé de 22 ans.

Les deux vivent ensemble cette saison et Parent dit s’entendre super bien avec l’ancien des Broncos de Swift Current, dans la Ligue junior de l’Ouest. 

« L’an passé, au camp de développement des Devils, on a vraiment connecté et on a ensuite passé pas mal de temps ensemble dans la ECHL. On habitait juste à côté, alors on se voyait souvent. On est deux gars tranquilles, qui aiment regarder des films ou jouer aux jeux vidéos. C’est le fun vivre avec quelqu’un qui te ressemble. On a dû s’ajuster côté bouffe et lavage, mais ça va. Je suis pas mal simple côté bouffe. Une viande avec du riz et des légumes, ça fait la job! La semaine passée, j’ai fait à Poulter un pâté chinois et il a trouvé ça drôle! »

Prochaine étape: une tourtière?

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

AUTRES

NOUVELLES