Emil Heineman (Dan Hamilton-USA TODAY Sports)

Les jeux sont faits: qui part, qui reste?

PARTAGER

Le Canadien a conclu son calendrier de six matchs préparatoires avec une fiche de ,500 en battant les Sénateurs 6-4, ce soir, à Ottawa.

Pourtant, on croyait le Canadien assommé après que les Sénateurs aient marqué deux buts en l’espace de 16 secondes, lors de la septième minute de la troisième période. Cele portait la marque à 4-3 Ottawa.

Mais non, le Canadien a inscrit trois buts en 4 m 01 s, ceux de Sean Monahan, Cole Caufield et Arber Xhekaj, pour se sauver avec la victoire.

Inutile de trop s’étendre sur cette victoire, ça demeure un match préparatoire, après tout.

Primeau au ballottage?

Ce qui est intéressant, c’est que l’on saura demain à 14h si le Canadien décide de placer Cayden Primeau au ballottage afin de garder seulement deux gardiens pour le début de la saison.

Primeau n’a pas du tout joué ce soir et Samuel Montembeault a été correct, sans plus, avec 21 arrêts sur 25 tirs. Primeau sera-t-il placé au ballottage ou on ne voudra pas prendre la chance de le perdre et on gardera trois gardiens en début de saison?

Norlinder et Barron OUT?

En défense, Mattias Norlinder et Justin Barron n’ont pas épaté la galerie, ce soir, et pourraient bien prendre la direction de Laval au cours des prochains jours.

Cela laisserait les Matheson, Savard, Guhle, Kovacevic, Harris, Xhekaj et Lindstrom pour former la brigade de sept défenseurs.

Les contrats de Gallagher et Armia…

En attaque, Emil Heineman et Jesse Ylonen n’ont eux non plus rien cassé ce soir. Les deux peuvent sans doute en apporter plus à l’attaque du Canadien que Brendan Gallagher et Joel Armia, mais ceux-ci sont protégés par leur gros contrat et vont assurément commencer la saison à Montréal.

Dans le cas d’Ylonen, à 24 ans, il pourrait être réclamé si jamais il est placé au ballottage. Heineman, lui, peut aller à Laval direct.

Outre Gallagher et Armia, le groupe de 13 attaquants devrait donc être composé des Suzuki, Caufield, Dach, Monahan, Newhook, Anderson, Slafkovsky, Harvey-Pinard, Pearson, Evans et Pezzetta.

Voilà donc à quoi pourrait ressembler la formation de 23 joueurs du Canadien si Jeff Gorton, Kent Hughes et Martin St-Louis décider de retenir 13 attaquants, 7 défenseurs et 3 gardiens.

À suivre d’ici le match d’ouverture, mercredi, à Toronto.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

AUTRES

NOUVELLES