Photo: Dan Hamilton-USA TODAY Sports

À Tremblant pour le plaisir, le hockey… et le golf!

PARTAGER

Le Canadien entame le dernier droit de son camp d’entraînement à Mont-Tremblant, où il dormira trois nuits, avant d’aller disputer son dernier match préparatoire samedi, à Ottawa.

Martin St-Louis a parlé ce matin, à Brossard, de l’importance de cette « retraite fermée ». « C’est une opportunité de se rapprocher, d’avoir du fun et de continuer le travail. Ça fait partie de bâtir une équipe: la camaraderie. […] C’est une chance, pour les jeunes et les nouveaux venus d’apprendre à mieux connaître les autres gars, et vice-versa. C’est une façon de renforcer le groupe. J’accorde une grande importance à ça. »

À la veille d’amorcer sa huitième saison dans la LNH, Michael Matheson voit également de bon oeil ce séjour en équipe.

« On en a fait en Floride, mais pas à Pittsburgh, car il y avait encore la COVID. On était allé dans une base militaire, dans les everglades. C’est le fun d’être ensemble en équipe et d’apprendre à se connaître un peu plus dans un environnement différent. »

En tant que capitaine, Nick Suzuki est évidemment consulté par Kent Hughes et Martin st-Louis quand vient le temps de déterminer les activités d’équipe. Et il a bien hâte d’aller dans les Laurentides.

« On a quelques nouveaux visages. On était nombreux au camp, alors on ne s’est pas tous vus à chaque jour, mentionne Suzuki. Là, il reste seulement un groupe. On a passé l’été chacun de notre côté, alors ça va faire du bien de reconnecter. On part en genre de road trip. »

Un tournoi de golf

Suzuki a évidemment eu un gros mot à dire dans la planification des trois jours. À une semaine du début de la saison, il y aura trois entraînements, ça va de soi, mais quoi d’autre?

« On a quelques activités de prévues, dont un tournoi de golf en équipe de quatre. J’ai dû demander le handicap de chacun des gars, pour faire des équipes égales. Il y a des gars qui n’ont pas beaucoup joué cet été. Ça va aussi être le fun de passer du temps ensemble, à l’hôtel. J’ai hâte », conclut celui qui en sera déjà à sa cinquième saison à Montréal.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

AUTRES

NOUVELLES