Maxim Massé (photo: Bruno Girard)

Après Dawson Mercer et Hendrix Lapierre, Maxim Massé?

PARTAGER

Dans sept mois, Maxim Massé réalisera un rêve en étant repêché par une équipe de la Ligue nationale de hockey. Et ça devrait, en plus, se faire au premier tour.

Considéré comme le meilleur espoir québécois et de la LHJMQ par la grande majorité des experts, l’ailier droit des Saguenéens de Chicoutimi se destine à être choisi entre le 20e et le 32e rangs.

D’ici la fin juin, son classement selon la Centrale de recrutement de la LNH et les autres listes aura bien le temps de changer.

Entre-temps, il essaie de faire de son mieux avec les Sags, avec qui il a remporté le titre de recrue de l’année dans la LHJMQ et dans Ligue canadienne (LCH) au grand complet, en 2022-2023, après une saison de 29 buts et 33 passes pour 62 points en 65 matchs.

« C’est tough », répond-il sans hésiter quand on lui demande s’il est capable de faire abstraction du repêchage qui s’en vient.

« J’en parle pas mal avec Yan [Yanick Jean, le directeur général et entraîneur-chef des Sags] et mon père [Luc], dit le Rimouskois. L’objectif principal est de rester dans le moment présent et de contrôler ce que je peux contrôler. Je dois avoir du fun, comme l’an dernier. Je faisais juste jouer, je ne me mettais pas de pression et ça a bien été. Je dois refaire ça cette année. »

Un rêve depuis ses 12 ans

Jusqu’ici, ça semble quand même bien fonctionner, puisque Massé totalise 19 points (8-11) après 18 rencontres, un rythme supérieur à celui de l’an dernier.

L’ailier droit de 6’1’’ et 181 lb a encore 50 matchs devant lui pour épater les recruteurs de la LNH. Il a tellement hâte à la fin juin que s’il le pouvait, il pèserait sur fast forward jusqu’au repêchage. 

« J’avais 12 ans et quand on me demandait ce que je voulais faire plus tard, je disais: ‘Jouer dans la Ligue nationale’. J’y ai toujours cru, mais c’est surtout lors de ma saison midget AAA [2021-2022] et avec mon début de saison l’an passé que j’ai réalisé que je m’approchais de mon rêve. Il me reste encore beaucoup de chemin à faire, mais je me rapproche petit à petit », souligne Massé, qui prend le temps de remercier pour son développement son entraîneur avec l’Albatros du Collège Notre-Dame M18AAA, Mike MaClure.

Maintenant, pour tous ceux qui ne l’auraient jamais vu jouer, Massé se résume ainsi: « Je suis un attaquant capable de compter des buts et de jouer sur 200 pieds, croit-il. Ce qui me démarque des autres, c’est mon sens du jeu. Depuis que je suis jeune, je travaille sur mon coup de patin. La game est de plus en plus vite. Je ne pense pas que c’est un gros défaut, mais ce n’est pas ma force non plus. Je travaille là-dessus. »

Ces qualités lui ont permis de percer la formation canadienne pour la Coupe Hlinka-Gretzky, l’été dernier, et d’y remporter la médaille d’or.

En cinq matchs, Massé a réussi cinq buts et une passe. Avec Team Canada, seul le capitaine Berkly Catton a davantage touché la cible que lui (huit).

« Ça a été une très belle expérience. J’ai côtoyé d’excellents joueurs de hockey du Canada et d’ailleurs dans le monde, avoue Massé. Je suis quand même content de mon tournoi, même si j’étais dans un rôle effacé et que je n’ai pas eu beaucoup de temps de glace. J’étais conscient que j’étais entouré de bons joueurs. Berkly Catton m’a vraiment impressionné. Il m’a bien accueilli et c’est tout un joueur de hockey! »

Le cinquième des Sags depuis 2000?

En attendant sa prochaine expérience avec le Canada (Équipe Canada junior?), Maxim Massé continuera à donner son maximum avec les Saguenéens, qui occupent présentement le cinquième rang de l’Association Est de la LHJMQ avec un dossier de 8-7-3. Ils ne sont qu’à un point de l’équipe de son enfance, l’Océanic de Rimouski.

« Les partisans sont dans les meilleurs, sinon les meilleurs de la ligue. Ils sont crinqués et dédiés à l’équipe. C’est beau à voir », dit Massé au sujet des fans des Sags.

Des fans qui n’ont pas vu un de leurs favoris être repêché au premier tour de la LNH depuis 2020, alors que Dawson Mercer et Hendrix Lapierre avaient respectivement été choisis au 18e et au 22e rangs.

Marek Zagrapan (2005, 13e) et Pierre-Marc Bouchard (2002, 8e) sont les deux seuls autres Saguenéens à avoir été repêchés en première ronde depuis le début des années 2000.

Massé espère s’ajouter à la liste en juin.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

AUTRES

NOUVELLES