(crédit photo : Twitter des Canadiens de Montréal)

Canadien à la mi-décembre : les meilleurs et les pires

Malgré seulement deux victoires à leurs sept derniers matchs, le Canadien de Montréal (14-14-2) joue pour ,500 depuis le début de la saison. Classé au 21e rang de la Ligue nationale de hockey (LNH), le Tricolore amorcera, lundi prochain, une séquence de sept matchs sur la route. Voici un compte-rendu des performances des joueurs au mois de décembre.

Sans surprise, Cole Caufield et Nick Suzuki ont été les plus productifs depuis le début du mois de décembre (huit matchs). Caufield a récolté six points, tous des buts. Le capitaine a également obtenu six points, dont deux buts. Les deux attaquants ont affiché un différentiel de -2 durant cette séquence.

Sur de bonnes séquences

Juraj Slafkovsky : 1 but, 4 passes en 8 matchs, +1
La recrue du Canadien profite de l’occasion depuis qu’il a été placé sur un trio plus offensif le 1er décembre dernier. Seuls Sean Monahan et Evgenii Dadonov ont affiché un différentiel positif (+1) parmi les attaquants au mois de décembre.

À ses 17 premiers matchs, le Slovaque avait récolté cinq points, soit le même nombre qu’en huit parties en décembre. Son temps de glace s’est élevé à 13:21 par match. En octobre-novembre, il passait en moyenne 11 minutes sur la glace.

Jordan Harris : 5 passes en 7 matchs, +1
Il avait cinq points à ses 19 premiers matchs.
Sa mobilité, son intelligence et ses bonnes relances sont des atouts qu’il a pu mettre en valeur. Il a su appuyer l’attaque à des moments opportuns. Harris joue son meilleur hockey lorsqu’il est jumelé avec Kovacevic.

Christian Dvorak : 2 buts, 2 passes, -1 à ses 6 derniers matchs.
En l’absence de Sean Monahan, ses responsabilités ont augmenté. Jusqu’à présent, il répond bien dans les circonstances. Fiable aux mises en jeu avec 52 % de réussite.

Evgenii Dadonov : 1 but, 3 passes, en 8 matchs, +1
Quatre de ses six points obtenus lors du mois de décembre, en plus d’afficher un différentiel de +1. Avant : deux points en 18 matchs, -9. Dadonov doit tout de même en donner plus. Il ne provoque pas grand chose et on se demande parfois s’il joue le match. Mais c’est mieux qu’en début de saison.

Kaiden Guhle : 3 passes en 8 matchs, +/- 0
Très occupé en l’absence de Matheson et Savard, Guhle passe en moyenne 21:09 sur la glace. Son différentiel nul lors des huit derniers matchs est très bien, lui qui était à -8 lors des 22 premiers. Son nombre de revirements est passé de 4,41 par 60 minutes de jeu lors des deux premiers mois de la saison à 2,83/60min en décembre.

Jake Evans : 3 passes en 8 matchs, +/- 0
Comme Guhle, il affichait un différentiel de -8 lors de ses 22 premiers matchs. Belle amélioration en décembre. Toujours en quête d’un premier but, ça ne devrait pas tarder, car les occasions sont là. Il avait deux passes en 22 matchs avant décembre. Sa production progresse. Fiable sur les misions défensives. 53 % sur les mises au jeu.

Jake Allen : Fiche 3-3-0, moyenne de 2,50 et taux d’efficacité à ,925
Après un mois de novembre difficile, il a bien rebondi en décembre. Ça ne sera jamais toujours parfait pour Allen, car il a plus de responsabilités qu’il le devrait peut-être. S’il pourrait démontrer un peu plus de constance, le Canadien en serait certainement très heureux.

Ils passent

Arber Xhekaj : 1 but, 1 passe en 8 matchs, -1
Son temps de glace a chuté, passant de 15:50 en octobre-novembre à 13:22 en décembre. En excluant Savard limité à seulement deux matchs, Xhekaj est le seul défenseur avec un différentiel négatif en décembre. Ne reculant devant rien, il apporte un aspect qu’aucun autre joueur peut offrir, notamment par sa robustesse.

Johnathan Kovacevic : 1 but, 2 aides en 7 matchs, +/- 0
Premier but en carrière. Limité à deux aides à ses 20 premiers matchs, il a trouvé un moyen de produire un peu plus en décembre. Avec Harris, ils forment un bon duo. Il ne sera jamais un défenseur de premier plan, mais il surpasse largement les attentes qu’on avait envers lui, c’est-à-dire aucune, puisqu’il avait été réclamé au ballottage en provenance des Jets.

Kirby Dach : 1 but, 3 aides en 8 matchs, +/- 0
Rien de catastrophique, mais il a connu une baisse de régime. Seulement deux points à égalité numérique. Joueur avec le plus de pénalités mineures en décembre avec six, il doit être plus discipliné. Dach utilise bien sa grande portée pour rentrer en territoire adverse en possession de la rondelle. Un plus pour des joueurs talentueux comme Caufield et Suzuki.

Ils doivent en donner plus

Josh Anderson : 3 buts en 8 matchs, -1
Ses trois buts représentent le deuxième plus haut total du CH en décembre après Caufield (6). Avec un salaire de 5,5 M$, sa production est tout de même nettement insuffisante. Il a tous les atouts physiques pour connaître du succès. Il a un puissant tir. Mais un de ses plus gros problèmes, c’est son intelligence de jeu. Malheureusement, ce n’est pas une chose qu’on peut améliorer facilement.

Joel Edmundson : 1 aide en 8 matchs, +1
Il a connu un lent départ après son retour de blessure, mais il va de mieux en mieux. Il n’a pas encore atteint son plus haut niveau. Positif : il bloque beaucoup de tirs et il s’implique physiquement. À améliorer : il doit être meilleur avec la rondelle et causer moins de revirements.

Chris Wideman : aucun point en 6 matchs, +1
Un bon vétéran dans la chambre. Les attentes ne sont pas élevés dans son cas. Cependant, il est reconnu comme un défenseur offensif et il n’a pas de point. Son temps de jeu est limité, mais il se doit de trouver un moyen d’aider le Tricolore en avantage numérique. Au retour des blessés, il se retrouvera dans les gradins.

Joel Armia : 2 aides en 8 matchs, -4
Pire différentiel en décembre. Toujours aucun but cette saison. Son problème est sa constance, on dirait que ça ne lui tente pas de jouer. Il a tous les atouts pour obtenir plus de succès. Il a quelques bons flashs, mais ce n’est pas assez.

Rem Pitlick : 1 but en 6 matchs, -1
Pas facile pour l’attaquant. L’an dernier, il a joué sur des trios offensifs et il était employé dans toutes les situations. Cette saison, il est sur un quatrième trio. Il doit retrouver sa confiance et développer une complicité avec ses compagnons de trio pour produire davantage.

Michael Pezzetta : 1 but en 7 matchs, -2
Son rôle n’est pas de remplir le filet donc il ne faut pas l’évaluer uniquement par sa production. Pezzetta doit retrouver la même énergie, combativité et hargne qu’il avait l’an dernier. Il doit se rendre indispensable. En ce moment, il ne l’est pas.

Samuel Montembeault : Fiche de 0-1-1, moyenne de 5,06 et taux d’efficacité à ,841
L’échantillon est mince, mais il a connu un très mauvais match contre les Canucks (7 buts alloués et ,781). Il aura la chance de se reprendre dans les prochains matchs, lui qui a été très bon en début de saison.

Trop souvent absents en décembre

Michael Matheson : 4 points, +/- 0 en 4 matchs
Il allait de mieux en mieux avant de se blesser à nouveau.
Total saison : un but, six points et -4 en 9 matchs.

Sean Monahan : 3 points, +1 en 3 matchs

Mike Hoffman : 1 but, +/- 0, en 4 matchs

Jonathan Drouin : 1 passe, -2, en 2 matchs

David Savard : -1 en 2 matchs

Brendan Gallagher : aucun match

PARTAGER :

Facebook
Twitter

AUTRES ARTICLES

L’art de briser des patins!

Des patins, c’est très dispendieux! C’est aussi l’une des plus importantes pièces d’équipement pour tou.te.s les joueur.euse.s de hockey. C’est donc très important de leur

Tout savoir sur Arber Xhekaj

Le défenseur du Canadien de Montréal, Arber Xhekaj, est en train de s’établir, si ce n’est pas déjà fait, comme l’un des favoris des partisans