Credit: Darren Yamashita-USA TODAY Sports

Les Oilers doivent beaucoup à Glen Gulutzan

PARTAGER

L’attaque massive des Oilers d’Edmonton est l’une des plus dynamiques de l’histoire de la LNH, voire la meilleure jamais conçue au sein de cette ligue. Pour preuve, à la suite de la campagne 2022-23, la formation albertaine a couronné celle-ci avec le meilleur taux de réussite (32,4%) de l’histoire dans la colonne de l’avantage numérique.

Cette réussite est certes grâce aux joueurs exceptionnels qui gèrent le système mis en place par Glen Gulutzan avec beaucoup de brio. Juste comme ça, Gulutzan est en poste depuis six ans, lui qui a vu pas moins de cinq entraîneurs passer sous ses yeux.

Ceci dit, oui, cet avantage numérique est animé par deux des meilleurs joueurs de la planète en Connor McDavid et Leon Draisaitl, mais la structure mise en place est également capitale. D’ailleurs, ce n’est pas pour rien que Gulutzan s’est mérité le maillot du joueur du match à la suite de la saison 2022-23.

Lors du calendrier 2023-24, les Oilers ont couronné celui-ci au quatrième rang à ce chapitre avec un pourcentage d’efficacité de 26,3%. Lors des présentes séries, les Huileux figurent au second rang à ce chapitre avec un pourcentage colossal de 29,9%.

Ce taux aurait pu être encore meilleur, si les Oilers n’avaient pas entamé la finale de la Coupe Stanley avec un total d’aucun but en dix occasions. Mais Gulutzan a pleinement confiance au processus, donc il n’a jamais paniqué en raison de cette petite disette.

Puis, mine de rien, la présence de Gulutzan depuis six ans fait de lui la relation d’entraîneur la plus durable de Connor McDavid, avec qui il a une relation exceptionnelle.

«Oui, j’ai une excellente relation avec Gully. C’est l’entraîneur avec lequel j’ai travaillé le plus longtemps depuis que je suis dans la LNH, depuis la majeure partie de ma carrière. Je suis avec lui depuis longtemps et nous avons vécu beaucoup de choses ensemble, tout comme les joueurs. Il a été excellent en supériorité numérique. Il s’assure que tout le monde est prêt, qu’il connaît son rôle en supériorité numérique et qu’il est très bien préparé. Il est excellent dans ce qu’il fait. C’est un excellent entraîneur et nous sommes chanceux de l’avoir ici!», a sagement indiqué Connor McDavid.

Gully demeure la stabilité derrière le banc des Oilers, ce qui fait de lui une ressource naturelle pour le groupe de joueurs. Ceux-ci se tournent d’ailleurs régulièrement vers lui lorsque ça ne va pas. Malgré tous les coachs en chef qui ont piétiné derrière le banc des Oilers, Gully demeure les pieds bien cimentés derrière celui-ci en raison de son schéma en PP qui frôle la perfection.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

AUTRES

NOUVELLES