(crédit photo: Jerome Miron)

Ovi, c’est oui ou c’est non?

PARTAGER

J’espère vraiment qu’Alex Ovechkin va battre le record de Wayne Gretzky pour le plus grand nombre de buts dans la LNH. Pour moi, c’est le plus grand marqueur de l’histoire du hockey.

Je peux avoir l’air biaisé parce que je j’ai joué avec lui (24 matchs en 2009-10), mais pour moi, il n’y a pas de doutes.

En plus de Gretzky, il y a eu Bossy, Lafleur, Dionne, Hull et bien d’autres grands marqueurs et croyez-moi quand je vous dis que j’ai un respect sans borne pour eux.

Sans vouloir tomber dans la comparaison des époques parce que c’est un exercice très périlleux, il faut reconnaître que le hockey actuel est à des années-lumière de ce qu’il était. Les gardiens sont meilleurs, les systèmes de jeu sont complexes, la technologie a évolué, la qualité des joueurs adverses est incomparable, la vitesse… marquer un but dans la LNH aujourd’hui représente presque un exploit. Imaginez en marquer 836, c’est de la folie!

Le problème, c’est qu’en tant qu’observateur, on en vient à penser que c’est un automatisme, que c’est facile de marquer et donc, que le mérite est moindre. J’ai vu Alex Ovechkin de près et je peux vous dire que c’est un travaillant hors pair. Sa vie est basée sur le désir de marquer des buts. Aussitôt qu’il touche à une rondelle, il n’a qu’un seul but en tête et c’est la mettre dans le filet. Que ce soit en situation de match ou en pratique.

Ovi a aussi fait face à beaucoup de pression. Il devait vivre avec l’éternelle comparaison avec Sidney Crosby et avec les années il a dû vivre avec la pression de devoir absolument remporter une Coupe Stanley question d’être reconnu comme un grand. Parce qu’on va se le dire, pas de coupe, tous tes records ne valent pas de la marde!

Un Russe

Un autre facteur à ne pas négliger, c’est l’ajustement des jeunes qui quittent leur pays pour venir jouer en Amérique du Nord. Il faut quitter son pays, sa famille, sa culture et ses habitudes de vie pour venir jouer au hockey, c’est tout un ajustement! Ovechkin s’est ajusté. Il est devenu un homme beaucoup plus mature (plus jeune, il ne détestait pas un petit verre ou 2 de vodka à l’occasion 😉) , il est devenu un papa et un leader pour son équipe.

Je sais que les Russes n’ont pas toujours la meilleure réputation. Nikita Kucherov n’a rien fait pour aider avec son attitude au Match des étoiles. Je suis prêt à mettre ma main au feu qu’un Canadien ou un Américain n’aurait jamais fait ça. Mais Kucherov, ce n’est pas tous les Russes non plus.  J’ai ADORÉ jouer avec les Ovi, Frolov et Khabibulin, pour ne nommer qu’eux.

Maintenant, comme tout le monde, les allégeances politiques et les décisions douteuses lors des soirées thématiques ne me laissent pas indifférent. Mais Il faut faire la distinction entre ce qui se passe sur la glace et le reste.

Pour revenir au record de buts qu’on croyait imbattable, Ovechkin va le battre selon moi et je suis très content. Combien de temps ça va durer? Il y a un certain Auston Matthews qui pourrait venir le chatouiller.

Mais n’oubliez pas, pas de Coupe Stanley, ça ne vaut pas de la marde!

Cet article a été rédigé en collaboration avec Marc-André Perreault

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

AUTRES

NOUVELLES