Martin St-Louis (Matt Blewett-USA TODAY Sports)

St-Louis: Mailloux, Reinbacher… et les balles à circuit!

PARTAGER

BROSSARD – Martin St-Louis fera confiance à 15 recrues ou joueurs de deuxième année ce soir, lors du premier match préparatoire du Canadien, contre les Devils.

Parmi eux, David Reinbacher et Logan Mailloux, deux défenseurs choisis au premier tour, respectivement en 2023 et 2021.

« Ils ont été excellents, tu vois leur potentiel, a dit St-Louis après l’entraînement matinal. Et là, ils vont jouer leur premier match. C’est excitant! Ce sont deux gros bonshommes, avec des qualités similaires, mais ce sont des joueurs différents. J’ai hâte de les voir jouer. »

Mailloux est un gros droitier de 6’3’’ et 220 lb qui a la réputation de parfois prendre des risques inutiles en attaque et d’être par moments pris hors-position en zone défensive.

St-Louis ne veut pas dénaturer Mailloux, le 31e choix au total en 2021. Il veut seulement qu’il joue de façon intelligente.

« Je veux que mes joueurs jouent la game, rappelle le pilote. Ils ne peuvent pas se dire: ‘Ce soir, je prends des chances’. Jouer avec un peu de risque, c’est important, mais il faut que ce soit calculé. Qu’est-ce que ça peut donner, si tu prends ce risque-là? Tu dois enseigner ça aux jeunes joueurs. Ton calcul du risque dépend du temps et du score sur le tableau. Ça entre en ligne de compte. Je sais que Mailloux est un défenseur offensif, mais il doit être capable de se défendre aussi. Et un défenseur défensif doit être capable de supporter l’attaque aussi. On demande à nos joueurs de jouer la game. »

Reinbacher: « Va jouer au hockey »

Comme Mailloux, Reinbacher — le cinquième choix au total du plus récent repêchage — goûtera à un premier « vrai » match au Centre Bell, ce soir. St-Louis espère que l’Autrichien restera relax.

« On introduit des concepts présentement, défensivement et offensivement, pour aider les gars à jouer en équipe. On leur en donne un petit peu à la fois, pour ne pas leur en donner trop et les mélanger. Il ne faut pas qu’il pense qu’il doit être parfait. Je n’ai jamais joué de game parfaite! Il va toujours y avoir des jeux qui tu aimerais ravoir. Je lui dis: ‘Va jouer au hockey. Il va y avoir des corrections et c’est pas grave. Enjoy the moment.’ Les gars sont fiers de mettre ce gilet-là et ils devraient l’être. »

Les balles à circuit

St-Louis poursuit son allocution sur la prise de risques calculés en y allant d’une métaphore de baseball. Pas de farce.

« Ici et là, tu vas avoir une balle à circuit. Peux-tu la voir? Es-tu prêt à t’élancer sur la balle à circuit ou tu veux en attendre une autre? Je ne sais pas. Comme joueur, tu dois essayer d’aller sur les sentiers le plus souvent possible. Tu ne peux pas juste te faire retirer. Tu dois essayer de gagner ta présence et ici et là durant ta présence, tu vas avoir une balle à circuit, tu dois la frapper. Je crois que mes joueurs savent qu’on ne retient pas personne. Ils doivent juste prendre des risques calculés. »

Playball ce soir, 19h.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

AUTRES

NOUVELLES