Connor McDavid et Leon Draisaitl (Perry Nelson-USA TODAY Sports)

Top 5 des déceptions dans la LNH

PARTAGER

On approche de Noël et de la pause de trois jours, minimum, qui l’accompagne dans la LNH. Quelles équipes déçoivent le plus jusqu’ici? Top 5!

Sénateurs d’Ottawa

L’absence du défenseur numéro un Thomas Chabot, pendant 19 matchs, n’aide évidemment pas, mais elle n’explique pas entièrement la fiche de 11-17-0 des Sénateurs pour un rendement de ,393, au 29e rang du classement général.

Offensivement, ça va (11e), mais défensivement (28e) et devant le filet, c’est croche en ta. Joonas Korpisalo (,891) et Anton Forsberg (,876) ne font juste pas le travail.

Jacques Martin a beaucoup, beaucoup de travail devant lui. À moins d’un miracle, les Sénateurs vont rater les séries pour la septième année de suite.

Kraken de Seattle

Après une saison de plus de 100 points, une participation surprenante aux séries et une victoire encore plus surprenante au premier tour contre l’Avalanche, le Kraken n’a que 11 victoires en 34 matchs (11-14-9), au 27e rang du classement général (,456).

En début de saison, ses gardiens de but en arrachaient, mais ça va mieux depuis quelques semaines.

L’attaque, qui a jusqu’ici été privée d’Andre Burakovsky pendant 27 matchs et de Jayden Schwartz pendant 11, est toutefois 28e dans la LNH. Jared McCann (20 points), Matty Beniers (16), Jordan Eberle (16) et Yanni Gourde (12) connaissent tous une saison décevante.

Sabres de Buffalo

La reconstruction va bien finir par finir! Mais ce ne sera pas visiblement pas cette saison, alors que les Sabres occupent le 26e rang du classement général avec un dossier de 14-17-3 (,456).

Buffalo est dans le dernier tiers autant pour l’attaque (21e) que la défense (24e). Tage Thompson et Dylan Cozens sont censés être les leaders offensifs et ce n’est pas le cas présentement. Que ce soit Devon Levi, Ukko-Pekka Luukkonen ou Eric Comrie, les gardiens sont trop généreux (,888).

Certains partisans et journalistes commencent à réclamer le congédiement de l’entraîneur-chef Don Granato, qui en est à sa troisième saison.

Oilers d’Edmonton

Depuis le début de la saison, ils ont connu des séquences de quatre défaites, deux fois, et de trois revers, deux fois, entrecoupées d’une poussée de huit victoires. On repassera pour la constance!

Oui, ça va mieux avec le nouvel entraîneur-chef Kris Knoblauch (11-6-0), mais les Oilers demeurent au 25e rang du classement général.

Connor McDavid, Leon Draisaitl, Ryan-Nugent-Hopkins, Zach Hyman et le défenseur Evan Bouchard produisent. Le hic, c’est qui d’autre le fait?

Evander Kane a 22 points, ensuite ça va au défenseur Mattias Ekholm, à 13! Les Oilers manquent cruellement de profondeur.

Devils du New Jersey

Les jeunes Devils ont surpris l’an dernier avec une troisième position au classement général. Ils sont toutefois 17e cette saison (16-13-2, fiche de ,548).

La raison principale de leurs déboires? Leurs gardiens de but, Vitek Vanecek et Akira Schmid. Les Devils accordent 29,5 tirs par match, au 8e rang du circuit. Mais leurs gardiens concèdent 3,61 buts par rencontre, ce qui leur confère le 30e échelon!

Offensivement, Dawson Mercer n’a que 14 points, Ondrej Palat, 13, et Timo Meier, 12!

Il faut dire que ce dernier a raté sept rencontres, comparativement à 11 pour Dougie Hamilton et Nico Hischier, deux gros morceaux. Jack Hughes n’a raté que cinq matchs, mais il était tellement en feu au moment de sa blessure que ça a eu un impact certain.

Mention honorable:

Flames de Calgary, 14-14-5, ,500 (24e)

Wild du Minnesota, 14-13-4, ,516 (21e)

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

AUTRES

NOUVELLES