© Gary A. Vasquez-USA TODAY Sports

Trevor Zegras trop cher pour le CH

PARTAGER

Les partisans des Canadiens qui rêvaient de voir l’attaquant des Ducks débarquer dans la métropole montréalaise seront probablement déçus des informations partagées par Pierre LeBrun.

Selon l’informateur, les Canadiens ne seraient pas disposés à payer le prix demandé par la formation californienne.

On peut supposer que Kent Hughes n’a pas voulu compromettre son avenir en dépensant trop pour un joueur comme Zegras. Le directeur général n’a sans doute pas abandonné l’idée de le recruter ; il pourrait possiblement attendre que le retour réclamé baisse.

Il est certain que Montréal n’est pas l’unique organisation intéressée par le natif de Bedford dans l’État de New York. Si l’une de ces autres équipes est prête à débourser, tant mieux pour Pat Verbeek, mais avec la « mauvaise réputation » que le joueur s’est forgée au cours des dernières saisons, il semble fort probable que seul un club désespéré paie le prix fort pour ses services.

Peut-être que choisir Necas devient une option plus attrayante que Zegras. Le contrat de ce dernier avec Anaheim est encore valide pour deux ans, ce qui ne donne aucune incitation immédiate à l’organisation pour s’en séparer cet été. En revanche, Martin Necas est un agent libre avec restriction, ce qui ajoute une couche de complexité et d’urgence pour le directeur général des Hurricanes.

C’est certain que si les Ducks attendent, la valeur de Zegras pourrait fluctuer… pour le meilleur ou pour le pire. À seulement 23 ans, il dispose de tout le temps nécessaire pour changer la donne et démontrer qu’il peut jouer un rôle crucial au sein d’une équipe de la LNH. C’est donc un investissement qui pourrait s’avérer lucratif pour la franchise californienne.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

AUTRES

NOUVELLES