Jesse Ylonen et Justin Barron (David Kirouac-USA TODAY Sports)

Ylonen et Barron en position similaire

PARTAGER

Jesse Ylonen et Justin Barron se retrouvent dans une position similaire, au camp d’entraînement du Canadien.

Les deux ont profité des blessures, la saison dernière, pour disputer une trentaine de matchs à Montréal. Ils ont, dans l’ensemble, bien fait: 16 points (6-10) en 37 matchs pour Ylonen, 15 points (4-11) en 39 matchs pour Barron. Un bon ratio pour un défenseur.

Ylonen et Barron espèrent cette saison, de un, faire le club dès le camp d’entraînement et, de deux, prouver qu’ils sont capables de répéter leurs exploits de l’an dernier, mais pendant 82 matchs.

Ylonen, qui aura 24 ans le 3 octobre, en est déjà à sa sixième saison professionnelle et à sa quatrième dans l’organisation du Canadien, avec qui il a également disputé un match en 2020-2021 et 14 en 2021-2022.

Barron est plus jeune, lui qui fêtera ses 22 ans le 15 novembre. Ayant joué deux matchs avec l’Avalanche et cinq avec le Canadien, en 2021-2022, il entame sa troisième saison chez les pros.

Autant Ylonen que Barron ne sont assurés de rien. Vite de même, le Finlandais occupe présentement le 14e rang dans l’organigramme offensif, derrière les Suzuki, Caufield, Dach, Newhook, Monahan, Anderson, Evans, Gallagher, Harvey-Pinard, Pearson, Slafkovsky, Armia et Pezzetta (Dvorak est blessé).

Vous avez raison si vous dites qu’Ylonen pourrait « facilement » devancer Slafkovsky, Armia et Pezzetta dans la tête de Martin St-Louis.

Congestion en défense

Barron est lui aussi impliqué dans une chaude lutte en défense. Michael Matheson, David Savard et Kaiden Guhle devraient former le Top 3, pas mal tout le monde s’entend là-dessus. La polyvalence de Jordan Harris et la robustesse d’Arber Xhekaj devraient leur valoir une place.

Il reste donc Johnathan Kovacevic et Gustav Lindstrom — deux réguliers dans la LNH en 2022-2023 — pour lutter avec Barron pour le sixième poste. Car, tant qu’à garder Barron comme septième défenseur, aussi bien l’envoyer à Laval jouer de grosses minutes (idem avec Logan Mailloux).

Chris Wideman? Il est blessé. Un mal pour un bien, avec tous les jeunes qui espèrent jouer à Montréal.

Ylonen admissible au ballotage

Ylonen et Barron jouent donc gros lors du camp d’entraînement. Un renvoi à Laval ne serait pas catastrophique dans leur cas, vu leur âge.

Mais ce renvoi, si renvoi il y a, se fera après le ballotage pour Ylonen et là, le CH serait à risque de le perdre pour rien. Pas certain que le DG Kent Hughes veut ça avec un jeune de 24 ans qui a un potentiel Top 9.

À Ylonen et Barron de tout faire pour être de la formation de départ de 23 joueurs, le 11 octobre.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

AUTRES

NOUVELLES